Indépendance Du Québec

PC

Le désespoir de Drainville

L'agressivité démontrée par Bernard Drainville lors du 3e débat à la chefferie du Parti québécois pourrait lui faire perdre des appuis. Les péquistes semblent décidés à vivre «leur moment PKP» et ils tolèrent mal qu'on pousse dans le coin celui qui est le meneur dans cette course qui tire à sa fin.
PC

Affaires autochtones: de nation à nations

Dans un premier temps, le Québec devra garantir le maintien intégral des droits des Autochtones en l'état actuel au sein du Canada. Dans un deuxième temps, le Québec indépendant et les Premières nations pourront négocier la forme d'autonomie la plus large possible, ainsi qu'un partenariat mutuellement bénéfique.
PC

Option nationale a capitulé?

En 2012 comme en 2014, le PQ n'a manifestement pas beaucoup parlé d'indépendance. De mon côté, si j'avais reçu 1$ chaque fois qu'on me disait qu'ON divise le vote souverainiste, je serais probablement millionnaire.
CP

En français, s'il vous plaît!

Le français n'est pas suffisamment important pour être un prérequis obligatoire afin de diriger la diplomatie au Canada. Visage d'un pays bilingue, le nouveau ministre des Affaires étrangères ne parlera que dans une langue, celle de la majorité.
PC

Un café avec Véronique Hivon

Alexandre Cloutier a mandaté Véronique Hivon d'établir «un espace de dialogue et de travail avec les autres forces indépendantistes». Voilà donc à peu près ce que je dirais à la députée de Joliette autour d'un café.
Shutterstock

Sommes-nous Charlie?

«Nous ne nous laisserons pas intimider», nous dit le premier ministre. Eh bien! Qu'il pose des gestes pour la liberté d'expression, qu'il appuie le droit à la parole, qu'il défende le droit de s'exprimer de celles et ceux qui ne pensent pas comme lui.
Perry Mastrovito via Getty Images

Le libre arbitre

L'opinion publique québécoise semble évoluer plutôt par élimination que par illumination. Au cours d'un processus tristement anti-cartésien, la population adopte méthodiquement des idées saugrenues avant de rejeter ces dernières pour de moins pires étourderies puis enfin se résigne, presque par dépit, à faire siennes celles qui triomphent ailleurs.