Hippocampe

Guido Mieth via Getty Images

Notre pilote automatique n'est pas mortel, sauf exception

En 2003, à Montréal, un papa a changé sa routine matinale... Ce jour-là, son épouse était en retard. Il l'a déposée d'abord au métro, pensant amener sa petite fille à la garderie par la suite. Malheureusement, le pilote automatique a pris le dessus. Après le métro, il s'est rendu directement au travail comme il le faisait chaque jour. Le soir, lorsqu'il a retrouvé sa fille, c'était trop tard...