FUSILLADE PQ

AP

Attentat contre Pauline Marois: des questions

Comment, le soir d'une élection cruciale, un homme armé d'un AK47, la mine patibulaire cachée par une cagoule noire et affublé d'un peignoir ridicule peut-il se promener en plein centre ville sans se faire appréhender par la police alors qu'un étudiant avec un masque de clown peut se faire arrêter, menotter et verbaliser manu militari?
Alamy

Un tapis rouge à la violence

Plutôt que de se contenter d'exprimer une opinion, il est aujourd'hui essentiel de discréditer celle qu'on ne partage pas, et si possible avec fracas. On passe alors du désaccord à une forme empirique du dénigrement dont le seul but est d'obtenir un écho et quelques secondes d'attention dans le tintamare incessant des convictions débridées. Et de ne pas hésiter à faire d'un simple point de vue, une haine en devenir, une haine en partage.
CP

Encore?

Le Québec fabriquerait-il des fous furieux politiques? Denis Lortie, Marc Lépine et voici maintenant, Richard Henry Bain, trois hommes venus ébranler l'idée que nous nous faisons de nous-mêmes, en tirant impunément sur des innocents. C'est sans compter évidemment Valéry Fabrikant et Kimveer Gill qui, tous, ont réglé leurs comptes le fusil au poing.