FRÉDÉRIC BASTIEN

PC

Référendum: la communauté internationale aurait reconnu 50%+1 - Frédéric Bastien

Devant le conflit de légitimité qui surgirait désormais si le Québec se prononçait à nouveau sur cet enjeu et que le oui l'emportait par une faible majorité, l'attitude de la communauté internationale serait capitale, surtout des pays comme la France, les États-Unis et la Grande-Bretagne. Mes recherches sur les relations franco-québécoises et sur le rapatriement de la constitution m'ont amené à examiner ces questions tant pour le référendum de 1980 que celui de 1995. Qu'en est-il exactement?
SRC

Réponse au plaidoyer politique de Frédéric Bastien

En tant qu'intellectuel, vous savez sans doute qu'un des principaux rôles de l'historien est de maintenir une certaine distance par rapport à son sujet d'étude. Pour cette raison, mon intention n'est pas de vous accuser de mauvaise foi ou de mémoire sélective, mais simplement de rajouter certaines nuances aux arguments que vous avez avancés.
Getty Images

Le rapatriement de la Constitution et la Charte

La récente agitation entourant le rapatriement de la Constitution canadienne et la Charte a fait surgir un flot de souvenirs, et m'a inspiré quelques réflexions. La nouvelle théorie de la conspiration de Frédéric Bastien vient malheureusement s'ajouter à une longue liste. Alors qu'il n'y a eu aucun complot ni conspiration, ni aucune surprise.
Alamy

Bataille de Londres: le lingot et les pépites

J'ai terminé depuis quelques jours la passionnante lecture du livre La bataille de Londres, de l'historien Frédéric Bastien. Dans ce genre de grande enquête historique, il arrive qu'on trouve un filon d'or. On en ressort un lingot: dans ce cas, l'extraordinaire fait que le juge en chef de la Cour suprême et un de ses collègues ont enfreint la règle de la division des pouvoirs pour aider le gouvernement Trudeau et le gouvernement britannique à réussir leur opération de rapatriement unilatéral de la constitution.
Getty Images

Loi 101: Québec invité à faire pire que Trudeau en 1982

Proposer l'admissibilité à l'école anglaise des enfants originaires de pays anglophones apparaît tout naturel et simple. Or, amender la loi 101 pour définir une catégorie d'immigrants privilégiés en comparaison aux autres, c'est ouvrir une boite de Pandore. S'agit-il du pays de naissance ou du pays de dernière résidence avant de migrer? S'agit-il de la langue maternelle?