FÉTICHISME

Darrin Klimek via Getty Images

J'ai testé la nuit fetish berlinoise - Camille Emmanuelle

Première étape, pour passer une nuit fetish: s'équiper. Le «dress code» est clair, quelle que soit la capitale, si on veut rentrer dans un endroit fetish: cuir ou latex ou vinyle. Je n'ose pas ressortir la tenue que je devais porter pour la dernière Demonia, car j'ai pris depuis deux-trois kilos d'hiver, donc cette robe en latex remonte dangereusement au niveau des fesses, et je me vois mal passer la soirée à la remettre en place, façon collégienne qui porte une mini-jupe trop courte à sa première boum.
Getty

Sado-masochisme et petits petons

Les femmes sont-elles masochistes? Sinon, pourquoi sont-elles prêtes à déformer leurs pieds, à endurer un calvaire et à dépenser parfois des fortunes pour enfiler des chaussures qui sont rarement adaptées à leur morphologie et souvent une taille ou une taille et demie en dessous de leur pointure réelle?

Les chaussures, accessoire de pouvoir et de fascination

Les chaussures sont un accessoire de mode que privilégient les femmes du monde entier. À un tel point qu'ils transcendent le statut d'accessoire pour devenir un élément essentiel de leur garde-robe, que dis-je, de leur vie! À choisir, une femme partant en voyage préfèrera apporter une seule petite robe noire et trente paires de chaussures plutôt trente robes différentes et une seule paire de talons hauts.