FEMMES VICTIMES

Getty

Dérapages sur le web: «<em>Elle a eu ce qu'elle méritait, la...</em>» - Sophie Bérubé

RÉTRO 2013 - Chaque fois que j'ai lu cette déclaration sur Facebook et sur Twitter, j'ai eu mal au cœur. J'ai été profondément blessée. On peut me traiter d'idiote sur Internet, je m'en fous. Mais cette déclaration, et ses quelques variantes où on ajoute une insulte du genre la pute ou la bitch, m'ont empêché de dormir. Je n'étais pas la destinataire de ce message. Il s'agissait d'autres femmes, mais ça m'a blessée comme si c'était de moi ou de ma fille dont il était question.