Enfants Divorce

shutterstock

L'autre femme

C'est pour toi que j'ai feint de l'apprécier, au début, cette intruse, parce que je voulais que toi aussi, tu puisses l'aimer sans retenue, elle qui allait avoir le privilège d'entendre tes rires et de te consoler au quotidien, la moitié du temps, à ma place.