Dette

Shutterstock

Dette publique, dette privée: laquelle inquiète le plus?

Il y a quelques années, ma grand-mère me disait : « si on gérait nos maisons comme on gère nos gouvernements, on serait tous en faillite ». Cette phrase pleine de gros bon sens m'est revenue récemment en lisant les statistiques sur l'endettement des ménages. Nous sommes endettés, et il ne se passe pas une journée sans qu'on entende un analyste économique s'inquiéter de la dette publique du Québec ou du Canada. Qu'en est-il vraiment ?
PC

Pourquoi je suis contre l'abolition du Fonds des générations

Pauline Marois et le Parti québécois se sont engagés à abolir, s'ils prennent le pouvoir, le Fonds des générations afin d'allouer directement 5.5 G$ au remboursement de la dette. Mais nuance importante: ils ne se sont pas ainsi engagés à réduire davantage l'endettement du Québec! Pauline Marois omet de rappler que les sommes cumulées dans le Fonds des générations sont déjà déduites dans le calcul de la dette par le ministère des Finances. Le PQ prévoit donc s'approprier les intérêts de la dette pour financer ses promesses électorales sur le dos des générations futures.
Getty

Une dette vieille de 35 ans!!

AMESBURY, États-Unis - Une femme du Massachusetts ayant reçu une lettre de la part de l'État du New Jersey lui demandant de rembourser une dette de 73 $ vieille de plusieurs décennies affirme qu'elle...
Laurent Therrien

Habituez-vous aux manifestations

Les statistiques le démontrent: les jeunes sont moins nombreux que leurs aînés. Ils sont moins nombreux à entrer sur le marché du travail, moins à pouvoir faire pression sur le gouvernement afin de faire entendre leurs points de vue. Par ailleurs, les décideurs ayant participé à la création de l'État providence québécois joignent aujourd'hui les rangs des retraités. Le changement de garde décisionnel s'opère tranquillement, mais sûrement. Ainsi, bien qu'ils comblent peu à peu les postes de pouvoir, ils sont économiquement et démographiquement plus faibles que leurs parents
CP

Tort sur la hausse, mais pas le laissez-faire

Avec la probabilité d'une élection provinciale imminente, il y aura des débats et des décisions d'importance capitale et si la population peut s'intéresser avec autant de vigueur aux enjeux beaucoup plus graves, ce sera bénéfique pour tous. Cela dit, je crois que le mouvement de protestation des étudiants devrait plutôt être dirigé vers quelque chose de réellement inquiétant pour l'avenir, par exemple notre dette record qui va coûter bien plus cher aux étudiants que la hausse elle-même.
CP

Une dette du Québec à 245 milliards de dollars est-elle inquiétante?

Cet après-midi, le ministre des Finances Raymond Bachand se présentera devant les médias pour le dévoilement de son budget. Chaussé de souliers neufs, une incontournable tradition relative à cet exercice, il nous dira que le Québec s'en tire bien et que son gouvernement fait un travail d'une remarquable efficacité. Au-delà de l'enrobage politique du budget, il faut porter une attention particulière aux chiffres. Et un chiffre pèse particulièrement lourd : la dette du secteur public,qui regroupe l'ensemble des obligations financières du gouvernement.
alamy

Un siècle de dette

Lors du dévoilement de la mise à jour économique en novembre dernier, le gouvernement a confirmé qu'il avait manqué la cible de réduction du déficit qu'il s'était fixé dans le passé. Par conséquent, le déficit demeure et la dette continue de gonfler. Rien ne nous indique que le budget qui sera déposé le 20 mars changera cette réalité.