DENIS GRACHEV

AP

La boxe, fascination honteuse

Je dois à Lucian Bute la chance d'avoir pu partager avec mon amoureuse ce que Philonenko appelle une fascination un peu honteuse: j'aime la boxe. Charme, élégance et simplicité, douceur de ses mots et de ses traits toujours réparés, Bute le gentil a fini de convaincre ma tendresse de m'accompagner dans l'arène de son incompréhension: le centre Bell un soir de boxe.