Croissance Économique

Zachary Scott via Getty Images

La difficulté de donner du 110%

Une fois que l'espérance de vie a progressé de 50 à 84 ans, que 70% de la population a un diplôme postsecondaire, que le taux de participation des femmes au marché du travail est près de rejoindre celui des hommes, que la satisfaction de la population est passée de 1 à 8 sur une échelle de 10, on voit difficilement quel autre grand bond en avant pourrait être effectué en matière de productivité ou de bien-être.
Kai Pfaffenbach / Reuters

Le spectre de la stagnation séculaire

Un nombre croissant de spécialistes parlent maintenant d'une nouvelle normalité, soit d'une ère où il faudra se satisfaire de taux de croissance compris entre 0,5 et 2 % plutôt que des taux se situant entre 2 et 4 % qui ont été habituels pendant des décennies. En d'autres termes, il faudrait prendre acte de la baisse du potentiel de croissance de l'économie.
Getty

Moins de pauvreté : merci, capitalisme

Bref, contrairement aux idiots utiles à la SC, prenez le temps de remercier le capitalisme pour vous avoir sorti, vous et plus de cinq milliards d'humains, de la pauvreté abjecte et de la misère qui caractérisait les humains depuis deux millions d'années.
CP

Investir dans l'emploi pour favoriser la croissance

Stephen Harper nous promet du pareil au même. Pourquoi les Canadiennes et les Canadiens devraient-ils être pris avec un échec manifeste? Comme l'a si bien dit un jour Albert Einstein, «la folie, c'est de faire toujours la même chose et de s'attendre à un résultat différent.»