Coupures Radio-Canada

CP

Hubert Lacroix doit partir

Les conservateurs ont décidé de faire de Radio-Canada une télévision d'État plutôt qu'une télévision publique. Les conservateurs ont décidé d'utiliser la SRC comme instrument de propagande fédérale. Ce n'est pas nouveau, me direz-vous. Eh bien! même sous Rabinovitch, je n'ai pas souvenir d'une telle complicité empressée de la direction.
PC

Radio-Canada: nous aussi, nous sommes inquiets

La semaine dernière, 17 journalistes de renom lançaient un «cri d'alarme» quant aux «graves conséquences» des coupures draconiennes annoncées dans le budget de Radio-Canada. En tant que jeunes actifs dans l'espace public, nous partageons le même souci pour la qualité du débat public et reconnaissons à cet égard la contribution essentielle de la société d'État .
PC

Nous sommes inquiets!

Vous nous connaissez très bien. Vous nous voyez et nous entendez tous les jours, car nous travaillons pour le service de l'information de Radio-Canada. Aujourd'hui, nous voulons que vous entendiez notre cri d'alarme sur les graves conséquences des dernières compressions budgétaires.
Courtoisie

Les fossoyeurs de culture

Les salles de nouvelles en région subissent ainsi de plein fouet le contrecoup de cette barbarie à visage mondain, avec l'appauvrissement durable appréhendé de l'offre de l'information. Jean Pelletier, premier directeur de l'information télévisée, déclarait le 4 avril dernier : «Sur le front de l'information, les moyens deviennent de plus en plus réduits.»