COUPURES CULTURE

CP

Patrimoine en voie d'extinction

Ces jours-ci, nos gouvernements attisent ma fibre militante en abusant systématiquement de leur pouvoir législatif pour imposer brutalement leurs réformes politiques et culturelles, souvent au détriment du bien commun. Je profite aujourd'hui de cette tribune pour revenir sur les récentes coupures draconiennes que le gouvernement fédéral a imposées aux institutions culturelles publiques, des coupures qui s'inspirent selon moi de la même logique comptable qui motive la hausse drastique des frais de scolarité décrétée par le gouvernement Charest.
Screenshoot

Les gros seins canadiens

En 2007, peu de temps après s'être installé à Ottawa, le gouvernement Harper a "restructuré" l'aide aux périodiques en coupant certaines subventions aux magazines culturels. Dorénavant, cette aide va aux magazines dont la circulation est de 5000 ou plus. Autant dire les revues automobiles, musculation, décoration, jardinage et, bien sûr "à contenu glamour et sexy", pour citer Alain Rochette à nouveau.
AFP/Getty Images

Harper et la culture qu'il nous lègue

Il y a quelque temps, le New York Times rapportait que face aux difficultés économiques, plusieurs pays européens procédaient présentement à d'importantes coupures dans le secteur culturel. La culture souffre de l'autre côté de l'océan : les gouvernements menés par des conservateurs sabrent dans les budgets (Pays Bas, Italie, Royaume-Uni) et ceux dont l'économie est précaire doivent réduire leur appui afin de demeurer dans la zone euro (Portugal, Grèce, Irlande).