Concours Mini-Miss

Agence QMI

Je regarde <em>Occupation double</em> donc je suis stupide

Le titre de mon billet aura peut-être de quoi en faire sourciller plusieurs. C'est pourtant une analogie de nature aussi logique que le célèbre « Je pense, donc je suis » de Descartes que les bien-pensants du « je-ne-regarde-pas-Occupation-double-et-vous-devriez-tous-faire-comme-moi-sans-quoi-l'humanité-est-perdue » sous-tendent dans leur discours. Ça a de quoi titiller ! C'est pourquoi je crois qu'une petite mise au point s'impose pour ceux qui se reconnaîtraient dans cette catégorie...
Reuters

Concours de mini-miss au Québec: un scandale trop facile

S'il fallait qu'on réagisse ainsi chaque fois que des parents prennent des décisions louches ou carrément stupides en matière d'éducation, plus rien ne serait toléré. Tant qu'à faire, pourquoi ne pas s'enflammer contre les parents qui servent de la malbouffe à leurs enfants? Ou ceux qui s'achètent des cigarettes plutôt que de leur acheter des fruits et légumes?
Getty

Mini-Miss au Québec: non merci!

Verra-t-on bientôt au Québec nos Jasmine, Chloé ou Camille faire une moue coquine pour gagner un concours avant la maternelle? Il semble que oui: l'organisme National Canadian Girl et sa directrice Liz MkCinnon planifient un concours à Laval le 24 novembre prochain. Il faut s'en inquiéter.