CARIBOUS

CP

Chaude fin de campagne

Nous y voilà au terme de la campagne électorale la plus chaude de l'histoire du Québec. Deux chefs, Jean Charest et Pauline Marois, jouent leur tête au terme de cette campagne. Le premier ministre Charest a été téméraire de précipiter la tenue d'un scrutin général, en plein été, en misant sur les relents de la crise étudiante. Après tout, il dirige un gouvernement majoritaire et aurait pu gouverner 18 mois mais, redoutait-il à ce point la Commission Charbonneau et ses révélations?
PC

Léa Clermont-Dion n'ira pas voter

Léa Clermont-Dion n'ira pas voter. Mais ce n'est pas parce qu'elle ne veut pas. Partie étudier en France depuis un mois environ, elle explique que son bulletin de vote a été perdu. La jeune femme imp...
SRC

Le DGE est prêt!

Un texte de Florence MeneyLe directeur général des élections du Québec se dit fin prêt pour le scrutin qui convie les citoyens de la province aux urnes mardi.Le DGEQ, en entrevue au Réseau de l'inform...
CP

Elle siégerait au Conseil de la fédération

Un texte de Gaétan PouliotSi elle est portée au pouvoir, la chef du Parti québécois siégera au Conseil de la fédération, ce forum des premiers ministres créé pour « revitaliser la fédération...