CAQ NATIONALISME

PC

CAQ, PLQ, nationalisme et Waterloo

En politique comme à la guerre, pour conserver un territoire, il faut l'occuper. Le Parti libéral du Québec l'a appris à ses dépens, car pour rester dans le thème, il pourrait venir de perdre Waterloo. Et pour une fois, l'assaut ne viennent pas des bleus. Attendez un instant, oui, il vient des bleus. De nouveaux bleus, toutefois.
AFP via Getty Images

Bâtir le pays réel

Entre l'obsession référendaire du PQ et le fédéralisme mou du Parti libéral, il existe un espace pour un nationalisme d'affirmation, constructif et moderne. Un nationalisme d'ouverture qui préfère se concentrer sur les attentes et les besoins des Québécois, plutôt que de cultiver des querelles qui, à la longue, finissent par être stériles.