BIG BROTHER

CP

La langue de bois du gouvernement Harper

Le discours prononcé le 27 novembre par le ministre Joe Oliver devant ce qu'on peut supposer être un public réceptif était truffé de fausses vérités. Il a dit la chose suivante au Business Council of British Columbia : « La mise en valeur des ressources ne peut être autorisée sans que l'assurance ait été donnée qu'elle se fera de manière durable et responsable. Tous les projets mis de l'avant par l'entreprise sont assujettis à des examens indépendants et objectifs confiés à des experts. » Vous connaissez l'expression « le diable est dans les détails »? Dans le cas du gouvernement conservateur, il est plutôt dans les définitions.

Je suis du côté des pédophiles

Je rappelle qu'avec le nouveau projet de loi Harperien, les autorités pourront avoir accès aux informations d'un client d'un fournisseur de services Internet sans avoir besoin de l'approbation d'un juge. Big Harper is watching you, you, you et moi itou!