BAMAKO

Gilles Clairoux

Pendant ce temps, au Mali...

La paix n'est pas pour demain matin, il reste encore un très long chemin à parcourir avant que le Mali puisse assumer la pleine souveraineté de son territoire et retrouver la paix. Plus que jamais, l'appui international sera essentiel afin d'y parvenir.
AFP

À l'ombre de la misère - Gilles Clairoux

Le 25 décembre, lors de mon retour à Bamako après un séjour au nord du Mali, mon collègue malien m'a demandé si j'allais célébrer le temps des Fêtes. Je l'ai regardé et lui ai demandé ce que je pourrais bien célébrer dans un pays où il y autant de misère. Il n'a pas répondu.