AVENIR DU BLOC

PC

Le Bloc est mort, vive le Bloc!

Le Bloc va mal, c'est indubitable. Mais il semble un peu facile de faire porter le chapeau à un homme, Mario Beaulieu, qui n'a jamais fait que reprendre la barre d'un bateau déjà bien perturbé.
PC

Vers un Bloc québécois moribond?

Il y a fort à parier que le Bloc ne comptera même plus trois députés quand la prochaine campagne électorale débutera . En grande partie, ce déchirement du Bloc sera dû à l'incapacité de marier défense décomplexée de l'indépendance et respect de l'héritage passé de cette formation politique.

Un avenir pour le Bloc? - Jérôme Lévesque-Boucher

Le Bloc a une raison louable d'être à Ottawa: défendre les intérêts de la nation québécoise dans une fédération canadienne qui lui laisse démographiquement toujours moins de place. L'ennui, c'est qu'au fil des années, le Bloc a oublié cette mission pour devenir une succursale du Parti québécois qui y envoie des émissaires le temps de faire l'indépendance... si le PQ se décide à résolument la faire un jour.