7 AVRIL

Getty

Le pourquoi et le comment

L'espèce de dépression auto-destructrice dans laquelle nous sombrons depuis 1995, devant des adversaires comblés d'aise face à notre incroyable aptitude à nous battre nous-mêmes, doit arriver à sa fin. Vivement un leadership et un mouvement indépendantiste renouvelés!
Radio-Canada

Vu d'un siège rouge au Salon bleu...

La souveraineté n'est que peu tributaire des règles, du libellé de l'article 1 ou des élections à date fixe. Si le Parti québécois parvient à remplacer un argumentaire émoussé par une vision motrice, s'il trouve la manière et le propos pour interpeller la jeunesse, la souveraineté trouvera son chemin.
PC

L'ex-ministre Pierre Duchesne persiste et signe !

Expérience hallucinatoire que d'entendre Pierre Duchesne en entrevue avec Emmanuelle Latraverse ce dimanche à RDI. L'ex-ministre nous a fait la démonstration, s'il est représentatif de la bande de joyeux naufragés qui forment à ce jour le PQ, que ni lui, ni les autres n'ont compris quoi que ce soit à la défaite du 7 avril.
PC

Faire plus que «changer nos bobettes de bord»

Plusieurs ont résumé la dernière campagne comme étant une décision entre «manger du Burger King ou du McDonald's ou un peu des deux, mais pas trop». D'autres ont fait la comparaison avec l'achat d'un véhicule usagé au trois choix très limités. Celle qui m'a fait le plus sourire: «On a encore changé nos bobettes de bord sans les laver».
PC

Les immigrants et le véritable vote stratégique - Rabah Moulla

L'issue du scrutin n'est pas encore scellée et la question qui mérite d'être posée est de savoir si on va reproduire le scénario de l'élection fédérale de 2011. C'est-à-dire en accentuant la fracture entre un électorat francophone qui semble opter pour la diversité et un électorat non-francophone qui choisirait presqu'à l'unisson un Parti libéral.