LES BLOGUES

Bienvenue au Festival de la poésie de Montréal

26/05/2013 10:32 EDT | Actualisé 24/07/2013 05:12 EDT
alamy

Il y a un événement à Montréal qui revient année après année depuis 14 ans. On le connaît sans le connaître, et on le traverse parfois sans trop s'en apercevoir. Pourtant, son chapiteau est là comme le nez au milieu de la figure. Pour peu que l'on habite sur le Plateau Mont-Royal ou que, pour une raison ou pour une autre, l'on en vienne à passer par le métro du même nom, on le voit ressurgir à tous les printemps.

C'est le Marché de la poésie de Montréal, organisé, depuis le début des années 2000, par la Maison de la poésie de Montréal. Celle-ci est d'ailleurs née du désir de tenir pareille activité, comme de travailler à la création d'une véritable Maison de la poésie, avec pignon sur rue, pour pouvoir présenter des spectacles à l'année, inviter des poètes étrangers pour une période de résidence, tenir librairie et centre de documentation.

Or, le Marché, c'est la partie la plus visible de ce qu'organise la Maison de la Poésie. Il fut un temps où le terme englobait aussi nombre de lectures et spectacles. Maintenant, c'est plutôt sous l'égide de son Festival que le tout tend à se regrouper. Mais la Maison tient aussi à étendre sa programmation pour englober l'année complète et n'entend pas se limiter à son Festival. Aussi, il y a eu, cette année, de la fin janvier jusqu'au début avril, Les Rendez-vous poétiques qui ont rassemblé, à Montréal comme à Ottawa, des activités, incluant tables rondes, projections et lectures-spectacles, conjointement organisées par la Maison, la Cinémathèque québécoise et le Regroupement des éditeurs canadiens-français.

Cette année, à nouveau, dès le 27 mai, outre le fameux marché qui vient à nouveau se proposer aux passants, place Gérald-Godin, il y aura le Festival de la poésie de Montréal. Cette année, le Mexique est à l'honneur et on retrouve au sein des invités d'honneur, la poétesse et romancière Élise Turcotte, et les poètes mexicains Silvia Eugenia Castillero et Gabriel Martin, aussi traducteur et éditeur. Si c'est au Marché même - métro Mont-Royal - que la plupart des lectures se dérouleront, d'autres événements auront lieu à l'Espacio Mexico, à la librairie Monet, à la librairie Port de tête, à la Maison des écrivains, sur la scène d'O Patro Výš et sur celle de l'Espace La Fontaine.

Parmi les spectacles proposés, mentionnons Les Sœurs de, à O Patro Výš, mardi, 28 mai, à 20h, ainsi que le spectacle-hommage à Gilbert Langevin, Mon refuge est un volcan, auquel participeront, entre autres, Daniel Lavoie, porte-parole de l'événement, Gilles Bélanger, Philippe Noireault et Jessica Vigneault. Présenté dans la soirée du mercredi, 29 mai, à 19 hres 30, ce spectacle fait partie de l'événement-bénéfice et il est précédé, pour ceux qui aimeraient aider la Maison d'une manière plus substantielle, d'un cocktail dinatoire. On trouvera plus de détails ici.

Comme à l'accoutumée, on remettra le Prix du Festival de la Poésie de Montréal, le jeudi, 30 mai, sous le chapiteau de la Place Gérald-Godin, à midi. La Caisse Desjardins de la culture et les Libraires indépendants du Québec sont les partenaires majeurs de ce prix qui couronnera une œuvre poétique québécoise publiée au cours de l'année 2012.

Vous êtes donc tous invités à venir nous voir. C'est le président de la Maison de la poésie de Montréal qui vous le dit!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

9 lieux montréalais qui changeront de visage