LES BLOGUES

Blockchain et l'intelligence artificielle : une combinaison puissante

Blockchain est une chaîne de blocs qui permet de conserver des données et de les transmettre de manière sécurisée et sans avoir recours à des intermédiaires ou des organes de contrôle.

16/08/2017 09:00 EDT | Actualisé 17/08/2017 10:31 EDT
MTL Data
L'intelligence artificielle doit être accessible au plus grand nombre.

La Maison Notman a dernièrement été l'hôte d'un événement organisé par MTL Data sous le thème de Blockchain et de l'IA. À cette occasion, Will Salmon, Philippe Chevry, Vincent Boucher, Medhi Merai, Sylvie Gendreau et Vaughn DiMarco ont discuté de Blockchain et des perspectives du futur de cette technologie relativement moderne mariée à l'intelligence artificielle. Il y a un réel écosystème en IA à Montréal et la salle était comble. Aksida était aussi présent pour couvrir l'événement.

Tout d'abord, il faut préciser que Blockchain est une chaîne de blocs qui permet de conserver des données et de les transmettre de manière sécurisée et sans avoir recours à des intermédiaires ou des organes de contrôle. C'est facile d'en vérifier l'authenticité, car son historique est toujours présent comme un livre ouvert. On connaît notamment Blockchain sous forme de monnaie comme le Bitcoin qui est sûrement la plus connue.

Concernant l'intelligence artificielle, il est possible, pour se mettre à jour, de revoir des présentations qui ont eu lieu en juin dans le cadre de l'école d'été en Deep Learning et en Deep Reinforcement Learning de l'Université de Montréal. De plus, Andrew Ng a lancé de nouveaux cours en Deep Learning que l'on pourra suivre sur Coursera. D'autre part, un grand symposium en IA aura lieu très bientôt à Montréal pour réunir les professionnels du milieu et les chercheurs.

Mais, revenons à la soirée Blockchain et IA. Will Salmon, un évangéliste Blockchain et fondateur de Infiniting.me, a sollicité l'assistance afin de rattraper le retard que nous avons par rapport à Toronto en regard de Blockchain. Comme la bulle Internet des années 90, il y a un enthousiasme marquant actuellement pour cette technologie récente. Il faut la saisir en constituant, par exemple, un portefeuille Bitcoin. Blockchain permet aussi la naissance d'organisations autonomes décentralisées. Alors, comment utiliser efficacement cette technologie pour servir différents projets? C'est la très pertinente question que Monsieur Salmon a posée à l'assemblée.

Avant d'enchaîner avec la présentation de Vincent Boucher de Montréal.AI, j'aimerais glisser un mot sur Ethereum qui est une plateforme utilisant un langage de Turing-complet qui permet de bien décentraliser des procédures et d'authentifier des transactions en utilisant Blockchain. On peut y faire, par exemple, des contrats intelligents dont il est impossible de falsifier les données. Dans la sphère politique, Ethereum pourrait être une technologie extrêmement intéressante pour les civic tech et assurer une grande transparence dans le processus démocratique.

IA + Ethereum = vie artificielle

La présentation de Vincent Boucher portait sur les Decentralized Autonomus Organisations (DA0) conjuguées avec Ethereum et des agents IA. Sur le gym OpenAI lancé par Elon Musk, des agents IA utilisent un ordinateur comme des êtres humains et sont très créatifs. Or, si nous utilisions des Multi-Agents AI DAO (des agents IA capables d'exécuter des tâches comme les humains dans une structure organisée), on pourrait en arriver à créer une entreprise sophistiquée comme une banque. C'est un concept très puissant qui risque de provoquer des bouleversements conséquents. Des codes en Open Source ont été dévoilés lors de la conférence de Monsieur Boucher que l'on peut retrouver ici.

Lors de la rencontre, nous avons également eu la chance d'entendre Philippe Chevry, président de Nash et de l'Association Blockchain du Canada. Un des thèmes abordés par Monsieur Chevry est la notion de contrôle. Il faut garder le contrôle sur Blockchain en votant, en approuvant, les comportements appropriés et en contestant ceux qui ne le seraient pas, pour que la vie artificielle soit toujours bien encadrée. Il est grand temps de considérer l'avenir sous ce nouveau jour. Comme le résume bien cette citation de Carlos E. Perez : «If AI is the new electricity then Blockchain is the new ligh bulb».

En deuxième partie de la soirée, une table ronde, à laquelle se sont joints Medhi Mehrai de Dataperformers et Sylvie Gendreau des Cahiers de l'imaginaire, a débuté pour discuter des enjeux Blockchain et des perspectives d'avenir à son sujet. Blockchain est une technologie qui est en développement et qui soulève beaucoup d'interrogations. D'autre part, le manque de ressources spécialisées en IA et en Blockchain est un constat à faire.

Pour conclure sur une note optimiste, Vincent Boucher et Medhi Merai ont annoncé le lancement de Montréal.AI Académie qui proposera une formation de pointe dans ces disciplines pour former rapidement une main-d'oeuvre ultra-qualifiée. Il ne sera pas nécessaire d'avoir une maîtrise ou un doctorat en informatique pour assister à cette formation. L'intelligence artificielle doit être accessible au plus grand nombre.

Et vous, si vous deveniez expert en IA et en Blockchain, quels projets entameriez-vous?

LIRE AUSSI

» BLOGUE Fausses nouvelles : l'intelligence artificielle à la rescousse

» Intelligence artificielle en santé mentale: «Allô robot, bobo»

» L'intelligence artificielle pourrait-elle s'affranchir du racisme et du sexisme?