Stéphane Distinguin

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Stéphane Distinguin
 

Impression 3D, soleil levant

Publication: 17/02/2013 11:43

Le monde des nouvelles technologies a déjà ses vieilles gloires, des géants que l'on empaille régulièrement à coup d'articles assassins et de graphs plongeants. Chef de file de ces pré-retraités, dont on ne sait plus trop si l'on doit prédire le renouveau ou l'agonie prolongée : Nokia.

Si les chiffres ne sont pas bons, l'analyse de la débauche d'energie tardive déployée par le constructeur finlandais pour retrouver sa place dans le bal des géants est riche en enseignements. En effet, il y a quelques jours, Nokia annonçait la mise à disposition sous creative commons de fichiers destinés à l'impression 3D de coques pour le Lumia 820, figure de proue de la nouvelle génération de smartphones de la marque.

La nouvelle peut sembler anecdotique lorsque l'on sait que le groupe accuse des pertes de 3,1 milliards de dollars en 2012 et que le marché global de l'impression 3D dépasse difficilement le milliard en se concentrant presque exclusivement sur le B2B. D'autant plus que la nouvelle Révolution Industrielle annoncée autour de l'impression 3D n'a pas encore fait son entrée dans les foyers !

Faut il pour autant voir l'initiative de Nokia comme un gadget destiné à emoustiller geeks et adeptes du Do It Yourself ? Il semble que la demarche s'inscrit dans une tendance plus globale avec des axes forts pour le constructeur de téléphones.

La force d'un écosystème

En mettant à disposition ces fichiers, Nokia se rapproche de tout un écosystème en pleine expansion, celui de l'impression 3D. Les ingénieurs et développeurs qui travaillent sur ce sujet brulant ne manqueront pas de tester cette première initiative de la part d'un grand de la téléphonie mobile, d'autant plus que la récupération des documents nécéssite une inscription sur la plateforme Developer de Nokia. Une manière de se poser en leader sur le sujet et d'afficher une vision claire.  

"In the future, I envision wildly more modular and customizable phones. Perhaps in addition to our own beautifully-designed phones, we could sell some kind of phone template, and entrepreneurs the world over could build a local business on building phones precisely tailored to the needs of his or her local community."

Acceleration du prototypage et Open Innovation

Pour Nokia, l'appropriation des fichiers par des tiers spécialisés est un formidable laboratoire. Dans une logique d'Open Innovation, qui consiste à s'associer aux meilleurs experts externes pour innover, Nokia va profiter d'un panel gratuit de prototypes et autres inventions plus ou moins interessantes autour de son produit. Une manière de se concentrer sur son coeur de métier tout en identifiant les usages émergeants. Car comme l'énonce avec humour Bill Joy, cofondateur de Sun Microsystems, "qui que vous soyez, les gens les plus intelligents travaillent pour quelqu'un d'autre."

De la personnalisation du Software à la personnalisation du Hardware

Enfin, du point de vue de l'utilisateur, cette démarche s'inscrit dans l'arrivée progressive d'une personnalisation de l'objet technologique lui même, là ou la couche logicielle s'adapte déja largement aux envies et usages de l'utilisateur. Si l'initiative s'arrête aujourd'hui au superficiel avec les coques de téléphones, elle est destinée à toucher tous les éléments à faible valeur ajoutée pour les constructeurs, de téléphones bien sur mais également d'automobiles, de biens de consommation courants, etc.

À VOIR AUSSI

Loading Slideshow...
  • Google Glasses

    Qui n'a jamais rêvé de posséder le détecteur le fameux <a href="http://www.youtube.com/watch?v=SiMHTK15Pik">détecteur saiyan de Végéta</a>? Ou encore d'avoir <a href="http://www.dailymotion.com/video/xpx3tg_terminator-view_shortfilms">la même vision que Terminator</a>? Un tel rêve sera peut-être réalisé dans quelques années avec les lunettes Google. Présentée en avril, cette paire de lunette entend vous proposer une réalité augmentée et vous faire décoller les yeux de votre smartphone. Si aucune date de commercialisation n'est encore officielle, les premières versions destinées aux développeurs devraient être disponibles début 2013. <a href="http://www.huffingtonpost.fr/2012/07/05/lunettes-google-glasses-wearable-realite-augmentee_n_1651632.html">Plus d'informations sur les Google glasses dans notre article</a>.

  • Le serre-tête lecteur de pensées

    Il y a 20 ans, personne ne croyait qu'il serait possible de dicter un ordre à un ordinateur. Les technologies de reconnaissances vocales ont prouvé le contraire. C'est dans cette logique que la société Interaxon travail sur des appareils permettant de communiquer avec les objets du futur... par la pensée. Lors de la conférence Le Web, <a href="http://www.franceinfo.fr/high-tech/nouveau-monde/un-lecteur-de-pensees-presente-a-leweb12-822969-2012-12-05">la société a ainsi présenté "Muse", un serre-tête qui permet de traduire des émotions contextuelles</a>. On peut ainsi dicter un texte, mais aussi afficher un mot en gras juste en se concentrant. Intéressé? N'espérez pas pour autant vous l'offrir pour le prochain Noël, le projet est loin d'être finalisé.

  • Lightraise, le projecteur tactile

    Attention aux traces de doigts sur les murs! L'entreprise canadienne Smart a mis au point fin novembre <a href="http://www.huffingtonpost.fr/2012/11/15/projecteur-innovant-transforme-mur-ecran-tactile_n_2134992.html">un projecteur interactif tactile qui permet de transformer n'importe quelle surface ou mur en écran tactile</a>. L'appareil sera commercialisé d'abord aux Etats-Unis au premier trimestre 2013, au prix de 1999 dollars l'unité, puis dans le monde entier, et notamment en France, au printemps prochain.

  • Oculus Rift: le casque virtuel enfin à portée de tête?

    Tous les geeks en rêvent depuis les années 80. Mais toutes les commercialisations de casques virtuels, permettant théoriquement de s'immerger totalement dans un univers, ont été un échec. Oculus Rift pourrait bien changer la donne. Présenté en 2012, le projet a réussi à obtenir plus de 2 millions de dollars sur une plateforme de financement participatif (ils n'en demandaient que 250.000 à l'origine). Ce casque possède plusieurs qualités qui font dire aux professionnels qu'il pourrait bien faire l'effet d'une bombe, surtout dans l'univers des jeux vidéo: bonne résolution en 3D (chaque oeil ne voit qu'un écran), champ de vision couvrant quasiment celui de l'oeil humain, léger... le tout pour moins de 300 dollars. La bête pourrait être commercialisée dès 2013.

  • Li-Fi: Internet par la lumière

    Tout le monde connaît le WiFi, <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Li-Fi#cite_note-1">place maintenant au Li-Fi</a>! Li pour light (lumière en anglais). Cette nouvelle technologie sans fil permet de faire passer des informations non plus via une onde radio mais une onde lumineuse. En clair, si vous mettez votre tablette sous une certaine lumière, elle va être capable de lire de nouvelles données (comme jouer une musique spécifique). Quelques exemples ont été présentés au salon LeWeb 2012, comme expliqué dans ce reportage vidéo de La Chaîne Techno.

  • Un ordinateur portable transparent et tactile

    Intel a fait forte impression auprès des mordus de nouvelles technologies lors du salon CES 2012 en présentant un ordinateur portable à mi-chemin de la tablette. L'idée consiste à avoir un panneau tactile permettant d'accéder aux fonctions essentiel de l'ordinateur, même quand celui-ci est fermé. Regardez la vidéo pour bien comprendre l'intérêt de la chose.

  • YotaPhone: Un smartphone à écran LCD et encre électronique

    Alors que les smartphones semblent marquer le pas avec peu de ruptures technologiques ces derniers temps, c'est peut-être d'un constructeur russe que viendra le renouveau. La société Yota Devices a présenté début décembre un prototype de smartphone. La nouveauté? Si la face avant dispose d'un écran LCD classique, la face arrière elle, propose un écran utilisant la technologie de l'encre électronique utilisée dans les liseuses. Ce qui permet notamment de pouvoir lire un texte sans se fatiguer les yeux, même en plein soleil. Aucune commercialisation n'est prévue avant le dernier trimestre 2013.

  • Des gants pour le langage des signes

    En juillet, quatre étudiants ukrainiens <a href="http://mashable.com/2012/07/11/enable-talk-gloves/">ont gagné le concours Imagine cup organisé par Microsoft</a>. Leur projet? Une paire de gants fonctionnant en bluetooth et permettant de faire comprendre le langage des signes à tout un chacun. L'idée est d'une simplicité étonnante: les gestes réalisés par la personne sont transmis à un smartphone qui retranscrit par écrit le langage des signes. Une solution qui permettrait à termes à tous les sourds et muets de se faire comprendre. Regardez la vidéo à partir de 13 minutes pour un exemple concret.

  • Le gant bluetooth pour le ski

    En parlant de gants, il serait difficile de ne pas citer le vainqueur de l'émission de télé "l'inventeur 2012" diffusé sur M6. Le gagnant de l'émission, Jules Thuillier, a présenté un gant fonctionnant lui aussi en bluetooth et permettant de téléphoner et d'écouter de la musique de manière intuitive, sans avoir à sortir la main de son gant. Parfait pour le ski, <a href="http://www.m6.fr/magazine-l_inventeur_2012/videos/11237664-test_le_gant_bluetooth.html">comme le montre la vidéo de présentation de M6</a>. Problème: l'invention a fait polémique car.. un gant bluetooth de ce type <a href="http://www.lexpress.fr/culture/tele/l-inventeur-0212-le-gant-bluetooth-existe-deja_1125801.html">a déjà été inventé en 2008</a>. M6 et Jules Thuillier ont répondu que leur prototype proposait plus de fonctionnalités et qu'aucun brevet n'a été déposé avant le sien.

  • Hop, la valise intelligente

    "Ha, j'ai oublié ma valise à l'aérport!" Une phrase bientôt désuète? Rodrigo Garcia, un étudiant de l'université polytechnique de Madrid, a en effet imaginé <a href="http://www.huffingtonpost.fr/2012/10/26/hop-valise-suit-intelligente-automatique-rodrigo-garcia_n_2022642.html">une valise intelligente qui vous suit d'elle-même</a>, sans que vous ayez besoin de la tirer derrière vous. Pour la commander, il suffit d'utiliser son smartphone. Facile.

 
Suivre Le HuffPost Québec