LES BLOGUES

Un projet sécuritaire... pour des valises!

27/11/2014 12:12 EST | Actualisé 26/01/2015 05:12 EST

Chers représentants et dirigeants de TransCanada, de l'industrie des combustibles fossiles et des gouvernements,

La démagogie, c'est pour tromper les ignorants... Il serait temps que vous cessiez de nous prendre pour des valises ! Nous avons compris vos stratégies et votre concept d'acceptabilité sociale.

Mondialement, des citoyens vous observent, s'informent, écoutent, lisent et échangent des faits, des chiffres, des articles, des rapports. Nous analysons vos paroles, vos écrits, vos décisions et nous les passons au crible des connaissances scientifiques.

Vos projets n'obtiennent pas la note de passage !

Nous savons mesurer la sécurité d'un projet. Il suffit de calculer la probabilité d'accident et le coût de décontamination.

Nous estimons le risque par le recensement de vos déversements. Nous mesurons le coût avec les centaines de milliards en décontamination et en pétrole persistant dans l'environnement. Nous savons que l'industrie accélère sa production même si la demande mondiale diminue. Nous savons que vous êtes coincés sous les pressions d'une économie capitaliste.

Nous savons que TransCanada souhaite faire couler 1,1 million de barils de pétrole par jour, ce qui représente 88 millions de dollars, ou 32 milliards par année, ou 320 milliards par décennie ! Nous savons qu'un seul accident majeur peut signifier 50 milliards de dollars pour décontaminer pendant 20 ans. Nous savons que votre projet va traverser 5 provinces, plus de 960 cours d'eau, dont 20 au Québec et que 40 % des Québécois y puisent leur eau potable.

Nous savons que le gouvernement fédéral souhaite appuyer l'industrie qui détruira le nord de l'Alberta pour le purger du pétrole des sables bitumineux pendant les 78 prochaines années !

Nous savons qu'il ne reste que 10 ans à la civilisation pour diminuer de 70 % sa consommation de combustibles fossiles, et tout au plus 35 ans pour l'éliminer complètement, si l'espèce humaine souhaite survivre dans les conditions décentes d'un environnement biophysique stable et viable.

La priorité des citoyens, c'est la qualité de vie. Cette qualité exige l'intégrité de l'environnement : qualité de l'air, de l'eau, des terres agricoles, du fleuve et des écosystèmes. Cette exigence nécessite le développement de l'électrification des transports et des technologies de pointe en énergies renouvelables dans un contexte de pérennité novatrice des ressources pour une économie 10 fois plus forte que celle des combustibles fossiles avec leurs technologies primitives.

Au Québec, nous sommes 8 millions. Un projet qui générera 4000 emplois pendant 18 mois avec tous les risques qu'il comporte pour détruire durablement la qualité de vie, nous n'en voulons pas. Nous savons ce que nous voulons et nous l'avons fait valoir en 2013 lors de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec.

Il semble que vous n'ayez pas compris, que votre démagogie soit aussi dans vos oreilles...

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Canada's Riskiest Oil Projects

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter