LES BLOGUES

«La fête sauvage» au Théâtre de Quat'sous

04/12/2015 12:15 EST | Actualisé 04/12/2016 05:12 EST

C'est peut-être seulement une coïncidence, mais alors que le théâtre de Quat'sous fête son 60e anniversaire, il programme également la pièce musicale et festive intitulée La fête sauvage. On est aussi au temps des fêtes de fin d'année dont le spectacle est une sorte d'avant-goût.

Tout est fête dans ce spectacle en trois parties entrecoupé de deux entractes. Sur la scène occupée par un petit bar et de multiples instruments de musique, décorée au plafond de guirlandes lumineuses qui surplombent même les sièges des spectateurs, des artistes se succèdent pour chanter les chansons de tout un répertoire composé par un collectif d'auteurs sur le thème du pays et de sa célébration.

la fete sauvage

Une ambiance de cabaret, de fête entre amis, de scène de spectacle musical avec chanteurs et musiciens, à la différence qu'ici, c'est bien du théâtre qui se joue.

Les textes des chansons sont littéraires et poétiques. Composés par huit auteurs, ils disent l'amour, la révolte, l'espoir. Certains sont tendres, d'autres comiques. Ils donnent à réfléchir. Les voies sont belles, les chansons très bien interprétées, la prestation généreuse. Des pauses ponctuent la fête musicale où les acteurs, chanteurs, musiciens, protagonistes de cette histoire de fête, lèvent leurs verres et émettent leurs vœux en direction des spectateurs. Ceux-ci sont ainsi impliqués mais ce n'est pas ça encore qui les rend à la fois spectateurs et d'une certaine manière acteurs de ce qui se joue sur la scène.

La force du spectacle, selon moi, est sa capacité à faire mentalement participer la salle à une fête jouée sur une scène par de vrais acteurs de théâtre. Les deux zones de la scène et de la salle sont pourtant bien distinctes. Et même si on éprouve le plaisir d'écouter toute une série de textes et de chansons aux musiques entraînantes, ce n'est pas exactement comme si on assistait à un show musical.

La fête sauvage est une vraie pièce de théâtre qui raconte une fête à laquelle, par projection, le spectateur se sent totalement intégré et participant; une fête réussie à laquelle on sort presque éméché et très content d'avoir participé.

La fête sauvage, du 1er au 18 décembre 2015, une création du Théâtre de Quat'Sous et du Jamais Lu.

Cet article a aussi été publié sur info-culture.biz

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

25 pièces de théâtre à voir en 2015

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter