LES BLOGUES

Des automobilistes en faveur du transport collectif!

La Ville de Québec veut se doter d’un réseau structurant efficace et rapide parce que le système actuel d’autobus ne suffit plus à la demande et que la congestion empire.

25/08/2017 09:00 EDT
Klaus Vedfelt
La voiture est le moyen privilégié par 9 personnes sur 10 à Québec.

CAA-Québec a consulté ses membres de Québec au sujet du réseau structurant (SRB, tramway, métro, train de banlieue, etc.), et ce qu'ils ont répondu en surprendra plusieurs.

Entendons-nous : même si 22 % des répondants affirment utiliser l'autobus au moins à l'occasion, nos membres sont en grande majorité des automobilistes. Mais non seulement sont-ils fortement en accord (81 %) avec l'implantation d'une structure comme un SRB à Québec, ils sont même prêts à l'utiliser! En effet, lorsque nous avons demandé à ceux qui ne prennent pas l'autobus si un réseau de transport de la sorte pourrait leur faire changer d'idée, 51 % ont répondu par l'affirmative.

C'est majeur. La Ville de Québec veut se doter d'un réseau structurant efficace et rapide parce que le système actuel d'autobus ne suffit plus à la demande et que la congestion empire. Une proportion aussi grande d'automobilistes prêts à changer leurs habitudes prouve que cela peut marcher, pour autant qu'on fasse les choses dans l'ordre.

Pas un chèque en blanc!

Mais attention, par contre : ce n'est pas un chèque en blanc que nos membres remettent à la Ville. Avant de se ranger derrière le projet, ils veulent être absolument convaincus que la solution retenue soit la bonne, qu'elle corresponde aux besoins et qu'elle soit efficace. Quand on leur demande ce qui les inquiète dans ce projet, la plus grande préoccupation est liée aux coûts et aux taxes. Ils s'inquiètent aussi de la perte de voies de circulation et d'espaces de stationnement.

Le transport en commun ne convient pas à tout le monde, ne l'oublions pas!

Bien sûr qu'il y aura des inconvénients pendant la construction. Bien sûr et que de nouveaux aménagements sont à prévoir. Par contre, les automobilistes ne doivent pas être mis de côté dans ces décisions, et ils veulent en être bien informés. CAA-Québec insiste d'ailleurs pour que le projet se fasse en gardant en tête les préoccupations des automobilistes, car, après tout, la voiture est le moyen privilégié par 9 personnes sur 10 à Québec. Le transport en commun ne convient pas à tout le monde, ne l'oublions pas!

Insatisfaits du réseau actuel

Insistons aussi sur la nécessité d'avoir un projet le plus inclusif possible, sans oublier la périphérie, notamment avec des stationnements incitatifs. Nous croyons aussi que le réseau actuel doit être amélioré dès maintenant. Nos membres en sont insatisfaits : trajets trop longs, trop nombreuses correspondances, fréquence insuffisante... les doléances sont nombreuses!

C'est donc un message clair que CAA-Québec et ses membres lancent aux élus : nous sommes d'accord avec le réseau structurant, mais soyez transparents, n'oubliez personne, démontrez-nous clairement les gains réalisables et... qu'attendons-nous pour améliorer le réseau actuel?

LIRE AUSSI
»
BLOGUE Le transport en commun n'est pas une religion
» BLOGUE Que savez-vous de ces femmes pour les traiter ainsi, Monsieur Labeaume?
» Labeaume réclame de bannir la burqa et les cagoules dans l'espace public

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost