LES BLOGUES

Le nouveau Parti conservateur du Québec a son chef

03/03/2013 11:41 EST | Actualisé 03/05/2013 05:12 EDT
PCQ

Il y a une nouvelle importante qui est passée sous le radar médiatique: le couronnement d'Adrien Pouliot comme chef du Parti conservateur du Québec. Qui est Adrien Pouliot? Pourra-t-il donner un second souffle au mouvement conservateur québécois?

Le nouveau leader conservateur est un grand homme d'affaires qui a réussi partout où il est passé. M. Pouliot est avocat de formation, et il a fait ses études à l'Université de Sherbrooke. Il a commencé à pratiquer le droit en 1979. Il a notamment travaillé au cabinet d'avocats Ogilvy Renault en droit commercial et corporatif. En 1984, il devint adjoint au président de l'entreprise familiale de télécommunication et de télédistribution CF-CF-12. Il gravit les échelons de l'entreprise pour en devenir président et chef de la direction. Il a piloté une restructuration qui fut un succès pour la compagnie. Sous sa gouverne, elle est devenue la quatrième entreprise de télécommunication et de télédistribution au Canada. En 1996, celle-ci fut vendue à Vidéotron pour la somme de 687 millions de dollars.

Par la suite, l'homme d'affaires a acheté une compagnie qui était spécialisée dans l'entretien et l'installation de réseaux informatiques et de télécommunications, Entourage Solutions Technologiques Inc. Elle a vu ses revenus et sa productivité augmenter de façon importante grâce au leadership de son propriétaire. En 2005, celui-ci a revendu l'entreprise à Bell.

Après son succès dans le monde des affaires, Adrien Pouliot décida de s'impliquer dans la politique active et il adhéra à l'ADQ de Gérard Deltell. En 2011, il a occupé la fonction de vice-président de la Commission politique de l'ADQ. Déçu de la fusion de celle-ci avec la CAQ (il trouve qu'elle est une formation politique de gauche efficace), il quitta son poste. En 2012, M. Pouliot voulait s'impliquer dans une formation politique existante. Après le départ de Jean Charest, il a voulu participer à la course à la chefferie libérale. Mais, il s'est bien rendu compte que le PLQ voulait rester un parti de centre gauche. Il a donc posé sa candidature pour la course à la chefferie du jeune Parti conservateur du Québec. Après le désistement de l'autre candidat, Adrien Pouliot est devenu le nouveau chef des conservateurs québécois.

Adrien Pouliot est un homme politique de droite qui adhère aux idéaux et valeurs du libéralisme classique: le respect de la liberté et responsabilité individuelle, moins d'intervention de l'État dans la vie des citoyens, et le libre marché. Cette philosophie politique n'est pas représentée à la Chambre basse. Les conservateurs québécois sont des orphelins politiques depuis la disparition de l'ADQ. La CAQ a abandonné les anciens électeurs de Mario Dumont. C'est une occasion en or pour le chef conservateur de les rallier sous la bannière du PCQ. À court terme, le Parti conservateur doit sortir de la marginalité et devenir un véhicule politique crédible et solide.

Je crois que l'ancien président de CF-CF-12 est l'homme de la situation pour ce jeune parti. Aux prochaines élections, Adrien Pouliot doit se faire élire à l'Assemblée nationale afin de donner une voie aux électeurs de droite. L'obtention de 5% des voix serait un bon début pour ce nouveau parti politique.

En démocratie, il faut que tous les camps idéologiques soient représentés au Parlement. Ce n'est pas le cas actuellement au Québec. La gauche radicale est représentée par Québec solidaire, la gauche indépendantiste par Option nationale, la gauche par le PQ, le centre gauche par le PLQ et le centre par la CAQ. Le Parti conservateur du Québec a sa place sur l'échiquier politique québécois. La droite doit aussi être représentée à l'Assemblée nationale. Lors du prochain scrutin, tous les électeurs pourront faire un choix éclairé. La présence d'Adrien Pouliot à Québec serait une bonne chose pour la politique québécoise.