Serge Buy

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Serge Buy
 

Un dialogue de sourds?

Publication: 25/09/2012 15:02

Si le gouvernement avance ses objectifs rapidement avec plusieurs projets de lois (déportation de criminels, renforcement de la justice militaire), l'opposition semble plutôt intéressée à dénoncer le processus d'achat des avions militaires.

Cependant, les changements apportés par le gouvernement sont importants et les canadiens, à cause d'autres dossiers (F-35, etc.) ne sont pas réellement au courant du type de société qui est en train de se mettre en place. En effet, le gouvernement est en train de changer divers éléments qui font du Canada ce qu'il est aujourd'hui:

• Un système de justice basé sur la punition et la répression plutôt que sur la réhabilitation et la prévention
• Une économie plus libérale avec un gouvernement moins interventionniste
• Un pays dont les relations internationales sont calquées sur les actions de deux ou trois autres alliés (spécifiquement les Etats-Unis, Israël et le Royaume-Uni)
• Un gouvernement qui privilégie des processus courts et limités plutôt que des consultations longues et approfondies

Les exemples sont nombreux.

Encore une fois, on peut être en accord avec les changements apportés par le gouvernement. D'ailleurs, on entend souvent les arguments suivants appuyant les positions gouvernementales:

• Moins de délais causés par des consultations souvent vues comme étant trops longues
• Moins de soucis bureaucratiques pour les entreprises qui se voient souvent restreintes par des gouvernements éloignés des réalités économiques quotidiennes
• Des relations internationales claires, proches de nos « alliés naturels » et sans compromis sur des principes importants.

Cependant, les critiques déplorent le fait que le Canada soit en train de changer profondément sans débat réel sur la nature de ces changements. Le blâme revient certainement aux médias et aux partis de l'opposition. Les médias se concentrent plus sur le « dernier » scandale ou la « nouvelle » la plus sensationnelle tandis que les partis d'opposition cherchent plus souvent à faire les nouvelles qu'à répondre aux sujets d'importance.

Peu importe la raison: les changements se font sans qu'il y ait de réel dialogue. Le gouvernement déclare, affirme et proclame ses changements tandis que l'opposition se concentre sur ce qu'elle pense pouvoir attirer de l'intérêt des médias et du public.

Les ministres conservateurs se sentent d'ailleurs plus confortables dans leurs fonctions. Le ministre responsable de Citoyenneté et Immigration Canada, Jason Kenney, s'est permi de s'amuser sur Twitter avec les «gauchistes» qui le suivent. Il a mentionné avoir été heureux d'avoir fait un discours à la NRA aux États-Unis. Ses critiques (nombreux) se sont empressés de dénoncer une intervention à la National Rifle Association (NRA) qui est contre le contrôle des armes à feu en l'accusant encore d'être trop à droite, etc. Jusqu'au moment où Kenney a répondu qu'il ne comprenait pas pourquoi on réagissait autant alors qu'il avait fait un discours à la National Restaurant Association (autre NRA très importante, mais moins connue au Canada).

Pourquoi cette anecdote? Par ce qu'elle est révélatrice: les ministres conservateurs s'amusent maintenant à provoquer leurs critiques. Ils trouvent ça drôle. Et ces critiques réagissent de façon pavlovienne aux provocations.

Le ministre Kenney est d'une efficacité reconnue, que ce soit à Citoyenneté et Immigration Canada avec des changements importants et nécessaires ou pour son parti - en amenant les communautés ethniques à quitter le parti libéral et voter conservateur.

Si les conservateurs se permettent de s'amuser, ça veut dire que l'opposition est désorganisée et quelque peu inefficace pour l'instant. Cela risque de durer encore. Il était intéressant de voir les efforts que faisait Tom (pardon, Thomas pour les francophones) Mulcair à se présenter comme étant une alternative crédible aux conservateurs, soit un « gouvernement en attente ».

Les observateurs se demandent si la désorganisation de l'opposition va permettre au gouvernement un règne plus long que ce présent mandat (un peu comme ce qui a permi à Chrétien d'avoir plusieurs majorités) ou si elle va s'organiser bientôt pour représenter cette alternative crédible que certains désirent.

Loading Slideshow...
  • Les plus beaux atours de Stephen Harper

  • La veste

    Qui ne se souvient pas de cette veste portée au rodéo de Calgary?

  • L'autre veste

    Stephen Harper arbore fièrement une veste de pêche alors qu'il visite le Mexique en 2006, en compagnie de l'ancien président américain George Bush (gauche) et mexicain Vincente Fox (droite).

  • Pow wow

    Stephen Harper et sa parure amérindienne lors d'une cérémonie à Stand Off, en Alberta.

  • Emo!

    Harper a déjà été un adolescent, lui aussi.

  • Drôle de marche

    Harper se fait remarquer en prenant une marche en Colombie.

  • Mais qui est-ce?

    Aucun participant du quiz télévisé Jeopardy n'a été capable d'identifier le premier ministre du Canada...

  • Que seriez-vous si vous étiez un légume?

    «Je serais plutôt un fruit... je suis coloré et bien sucré.»

  • Stephen Harper chante Neil Diamond

  • Stephen Harper chante The Who

  • Stephen Harper chante The Rolling Stones

 
Suivre Le HuffPost Québec