Savignac

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Savignac
 

Une pensée pour Martineau

Publication: 26/03/2012 00:50

Mon coeur est fébrile ce matin, après la revue de presse. J'ai l'humanisme sensible en ce dimanche d'automne de mars. Je pense à Richard Martineau. J'aurais envie de lui donner un câlin, un hug ... J'en ai parlé à ma blonde, elle est fâchée après moi.

- Tu me niaises ?

- Chouchou ... me semble que c'est beaucoup non ? Vergès, Tout le monde en parle, Twitter, Facebook, le site drôle de la terrasse ... tu crois pas qu'on pourrait lui donner un petit répit, déjà qu'il fait pas beau ? Et puis c'est dimanche après tout, pour lui aussi ...

- Il l'a cherché quand même ! Ça fait des années qu'il tire sur tout ce qui bouge, qu'il répand insidieusement une demi-pensée populiste, xénophobe et nauséabonde.

- Chouchou ...

- J'ai pas fini ! Depuis le temps qu'il stigmatise l'étranger, qu'il humilie le petit, qu'il piétine le faible, qu'il insulte notre intelligence, jour après jour, par des raccourcis mesquins et insidieux, il fallait bien que ça arrive! Et ce mépris envers les étudiants, et cette arrogance permanente, et cette méchanceté, gratuite, déversée chaque jour...

- Je sais tout ça ... mais il doit pas passer un très bon week-end, tu crois pas ?

- Ah non? Et les Musulmans, hein? Nos voisins d'en face par exemple, comment tu penses qu'ils se sentent quand ils lisent, à répétition, qu'ils sont une menace pour notre société, pour notre culture, pour nos valeurs, alors qu'ils n'ont qu'une envie: vivre avec nous ? Ce ne sont pas des petits messages amusants sur Twitter ou Facebook le temps une fin de semaine qu'ils reçoivent, mais des regards de méfiance, de mépris, de haine, partout, tout le temps ...

- T'es vraiment fâchée Chouchou?

- Oui je suis fâchée! Et puis d'où te vient ce soudain élan de bonté, toi qui, depuis des années, dans à peu près tout ce que tu écris, ne manque pas une occasion, avec raison, de rappeler à quel point ce qu'il écrit est stupide, étroit, sordide, fielleux, hargneux, odieux, pervers et sans-coeur ? T'as même écrit qu'il était d'extrême-droite !

- Je sais pas, ça doit être la température ... c'est un homme après tout ... il fait partie de notre humanité non? Est-ce qu'on doit lui faire ce qu'on lui reproche? Et puis, si on doit, c'est vrai, lutter contre ses idées, c'est peut-être pas une raison pour l'accabler, lui, autant? Il me semble qu'on est nombreux sur son cas depuis un bout, c'est peut-être pour ça qu'il est si rigide, au point de se renfermer dans l'insignifiance... Peut-être qu'il se sent seul ce matin, peut-être qu'il a juste besoin d'un signe, d'un geste, d'une main pour le relever ...

- Mais Seigneur, t'es tombé du lit cette nuit ma parole! Le parachute a pas ouvert, c'est ça? Ben coudonc! Donc tu vas écrire un texte à Martineau, un texte d'amitié, de compréhension et d'empathie, c'est ça? C'est bien beau être de gauche, mais y'a des limites à la générosité me semble!

- Je sais pas, je sais plus trop ... on va prendre une marche Chouchou ?

- Non.

 

Suivre Savignac sur Twitter: www.twitter.com/_Savignac