Savignac

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Savignac
 

Crime et châtiment

Publication: 03/12/2012 21:22

Les voisines, les amies, sont atterrées. Rien n'annonçait le drame, Rien. Comme la dernière fois.

La suite est déjà écrite. Après le choc et la stupeur, notre peine sera immense, sincère et insupportable, en regardant les photos. Et puis l'incompréhension, qui deviendra vite notre colère. On va se chicaner. Elle était folle. Non, elle était pas folle, elle était malheureuse. Peut-être mais c'est pas une raison. C'est vrai que c'est pas une raison. De toute façon la raison, elle est partie avec les bambins. Avec l'eau du bain.

Sur toutes les tribunes, on saura bientôt son nom par coeur, pour mieux la réclamer. Pour le jugement immédiat, démesuré et vain qui saura peut-être nous apaiser. Ne pas comprendre, mais châtier, comme un besoin viscéral, pulsionnel et collectif. La justice, plus tard, sera trop clémente, puisqu'elle ne la pendra pas. Comme la dernière fois. Comme avec l'autre, celui d'avant.

Pourtant tout est fini. Tout est déjà fini. Ni la démence de notre vacarme, ni la raison du tribunal des Hommes n'y changeront rien. Crime et châtiment sont venus ensemble, indifférents à nos complaintes. La justice est passée, déjà. Et même si l'autre, celui d'avant, semble réussir encore à sourire, ni lui, ni elle, ni le prochain, n'échapperont au tourment.

Aucune torture, aucun jugement, aucun cachot glacial ne pourra défier la souffrance et la dépravation qui s'acharneront désormais sur ces restants de vie sans paix. De quoi combler notre besoin de vengeance.

Mais on a peine à s'apaiser. Tandis que la roche qui frapperait son visage nous soulagerait tant, elle ne serait en vrai pas plus souffrante qu'une simple minute de plus à sa pendule. Les silences qui l'attendent seront bien plus cruels que nos pulsions vengeresses qui nous semblent pourtant si indispensables.

Il y a elle aujourd'hui, il y a eu lui hier, il y aura l'autre demain. L'autre, il ne le sait pas encore qu'il sera le prochain. On ne sait jamais, avant. Probablement même que ce soir il n'a qu'une envie: lui lancer des roches, de gigantesques roches.

Voilà l'étendue de notre incompréhension, vaine et éternelle.

 

Suivre Savignac sur Twitter: www.twitter.com/_Savignac

Suivre Le HuffPost Québec