Samuel Larochelle

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Samuel Larochelle
 

Prédiction olympique : les plongeurs québécois voleront la vedette aux JO de Londres

Publication: 26/07/2012 14:50

Certains me diront partial, d'autres prendront un malin plaisir à me contredire, mais je prédis sans la moindre gêne que les plongeurs québécois seront les Olympiens les plus médiatisés au Canada, du 27 juillet au 12 août prochain.

D'abord, il y a Alexandre. En plus d'être l'une des plus grandes vedettes de l'histoire du sport amateur québécois et canadien depuis bientôt 15 ans, Despatie a négocié la dernière année en écrivant le scénario qui risque de faire de sa présence à Londres « l'histoire des Jeux ». Après avoir passé un an loin des tremplins pour guérir une vilaine blessure au genou et avoir épaté la planète sportive en décrochant le bronze à la Coupe du monde en février dernier, tout juste un mois après son retour à la compétition, le plongeur de 27 ans a subi une commotion cérébrale et une profonde lacération à la tête, lors d'un entrainement en Espagne, à quelques semaines des JO. Trois semaines plus tard, l'athlète miraculé annonçait devant de nombreux journalistes qu'il allait bel et bien plonger à Londres.

Peu importe le résultat de ses épreuves au 3m et au 3m synchro, Alexandre apparaitra dans la télévision de plusieurs millions de Canadiens pendant les Jeux. S'il trouve le moyen de performer ou de gagner une médaille, malgré les circonstances, l'impact médiatique risque d'être aussi grand que celui entourant la patineuse Joannie Rochette aux Jeux de Vancouver, lorsqu'elle avait appris la mort de sa mère, quelques jours avant de remporter une médaille de bronze olympique. Loin de moi l'idée de comparer une blessure à un décès, mais le simple fait de surmonter de telles épreuves avant l'un des plus grands moments de sa carrière sportive demeure un exploit que seuls de rares êtres humains peuvent accomplir. Selon toutes vraisemblances, Alexandre Despatie a tout ce qu'il faut pour accumuler de nouvelles premières pages de journaux et faire des entrevues sur tous les réseaux de télévision et toutes les chaînes radio.
Mais voilà, il ne sera pas seul.

La triple médaillée olympique et championne du monde, Émilie Heymans, pourrait devenir la première plongeuse - toutes nationalités confondues - à remporter une médaille lors de quatre Jeux olympiques consécutifs. En plus d'avoir le talent pour se retrouver dans le livre des records, Émilie est également susceptible de gagner la première médaille du Canada aux Jeux de Londres, si elle monte sur le podium au 3 m synchro, aux côtés de sa partenaire Jennifer Abel, le dimanche 29 juillet prochain.

Le reste de l'équipe olympique canadienne de plongeon est également en bonne position pour gagner plusieurs des médailles de l'unifolié à Londres. En plus des podiums envisageables pour Despatie et le duo Heymans/Abel, il est tout à fait cohérent d'espérer voir les vice-championnes du monde en titre, Roseline Filion et Meaghan Benfeito, finir sur le podium au 10 m synchro. Jennifer Abel peut également s'imposer au 3 m individuel, à peine plus d'un an après avoir gagné le bronze aux Championnats du monde aquatiques de Shanghai (elle était même 2e, entre les deux puissantes Chinoises, après les demi-finales). Toujours sur le plan individuel, Meaghan pourrait venger l'affront des 4es places obtenues lors des deux derniers Championnats du monde à la tour, en se faufilant sur le podium. Roseline Filion - à qui le Nouvel Observateur prédit une troisième place au 10 m individuel - pourrait elle aussi améliorer la quatrième position qu'elle avait obtenue à la Coupe du monde en février dernier. Et pourquoi ne pas ajouter une surprise au 3 m synchro masculin ? Alexandre Despatie et Reuben Ross ont peu d'entrainements synchronisés à leur actif dans la dernière année, mais s'ils retrouvent le synchronisme et la qualité de plongeon dont ils ont fait preuve par le passé, tout est possible.

Bien entendu, les Jeux olympiques ne sont pas seulement une affaire de performances, mais également de personnalité et de jolis minois. À ce chapitre, le plongeon est franchement choyé. Des jeunes articulés et spontanés, des gueules de mannequins et des corps découpés au couteau. Vous en doutez? Alors, jetez un coup d'oeil à ce qui suit:

-Alexandre et Jennifer qui font la couverture du Magazine l'Actualité.

-François Imbeau-Dulac, Reuben Ross, Eric Sehn et Riley McCormick qui ont l'air de mannequins professionnels dans les pages du Dress To Kill Magazine.

-Émilie Heymans qui n'a jamais été aussi belle que sur la couverture du Châtelaine de mai.

-Émilie encore qui fait la couverture du Chic par Germain et du Best Health Magazine

-Alexandre, Jennifer et Émilie qui se dénudent avec classe devant l'objectif du photographe Jean-François Bérubé, dans le Châtelaine du mois d'août

-Roseline, Alexandre, François, Jennifer, Meaghan et Reuben qui révèlent de nouveaux angles de leurs personnalités sous l'œil du photographe du Journal de Montréal

-Jennifer qui a également fait la couverture du Magazine Fitness Québec de février.

-Alexandre et Jennifer qui ont sorti leurs atours les plus glamours afin de présenter un prix aux Junos Award en avril.

Vous préférez les chiffres? La semaine dernière, un sondage Léger Marketing démontrait que le plongeon était le sport le plus suivi des Québécois, tous sexes confondus.

En plus clair, les plongeurs sont performants, beaux et attachants, et tout le monde va s'assurer d'en parler, de les écouter, de les regarder et de les encourager. Moi le premier.

Texte publié sur TVGO. Les archives du blogue sont disponibles ici.

 
Suivre Le HuffPost Québec