LES BLOGUES

Les 7 raisons expliquant que votre femme est toujours stressée

17/02/2015 11:42 EST | Actualisé 19/04/2015 05:12 EDT

Plusieurs hommes viennent dans mon bureau, se plaignant que leur femme est continuellement stressée. Bien souvent, les mots qu'ils utilisent ne sont pas très flatteurs. En somme, plusieurs époux me disent : «Ma femme et moi travaillons tous les deux, mais quand j'arrive à la maison, ce n'est pas un exercice de feu pour moi. Pour elle, par contre, c'est la fin du monde si nous ne respectons pas l'emploi du temps, si la vaisselle n'est pas dans l'évier, si nous mangeons en retard ou si les enfants jouent quelques minutes de plus plutôt que de se brosser les dents. C'est quoi son problème? Si elle n'était pas aussi stressée, notre vie à la maison serait beaucoup plus reposante.»

Je comprends parfaitement cette perspective. Ce n'est pas difficile de sympathiser avec quelqu'un qui cherche simplement à ralentir la cadence, surtout que la plupart des mères que je connais s'en veulent de ne pas profiter davantage du moment présent et de ne pas être plus sereine avec les enfants. Mais s'il ne suffisait que de demander à votre épouse de se calmer, je serais sans emploi. D'ailleurs est-ce que demander à votre femme de relaxer a déjà produit l'effet escompté depuis que vous êtes mariés? C'est ce que je croyais.

Bref, voici la liste des sept raisons expliquant que votre femme soit continuellement stressée.

1. Les femmes sont jugées différemment des hommes.

Si votre enfant porte des vêtements dépareillés en plus d'avoir des marques de crayon sur le visage lorsque vous le conduisez à l'école, tout le monde s'entend pour dire que papa a fait de son mieux. Ce qui est évidemment plutôt insultant pour les pères concernés. Mais si une mère conduit son enfant à l'école et que celui-ci n'est pas impeccable, les professeurs, les autres parents et tout le monde dans un rayon d'un kilomètre pensent qu'elle doit sûrement être alcoolique.

2. Les impressions comptent.

C'est bien de ne pas accorder trop d'importance à ce que les gens peuvent penser de nous lorsqu'on décide de montrer nos seins en public à l'âge de 22 ans durant Mardi Gras. C'est bien de penser de cette façon tant et aussi longtemps que nous ne sommes pas parent. Les enfants ne méritent pas de débuter leur parcours du mauvais pied parce qu'ils n'arrivent pas à s'intégrer, parce qu'ils sont toujours en retard, parce que leur repas semble avoir été fait en quatrième vitesse et attire les regards de dédain des autres enfants, parce qu'ils portent des vêtements sales, etc. Comme je le mentionne souvent, nous sommes faits pour vivre en groupe. Nous avons besoin de nous sentir à notre place parmi les autres ou sinon nous nous sentons ostracisés et laissés pour compte. Aussi indépendant et créatif puisse être votre enfant, votre femme sait que s'il se présente à l'école en retard, avec un beignet en guise de dîner et les cheveux dépeignés, les autres enfants risquent de ne pas vouloir jouer avec lui. Il y a beaucoup de choses à prendre en considération pour que votre enfant s'intègre normalement et finisse par acquérir la confiance nécessaire pour comprendre un jour que suivre la parade n'a aucune importance. Si vous ne faites pas partie du groupe étant enfant, vous risquez d'être obsédé par la conformité à l'âge adulte. Si vous vous intégrez normalement, vous aurez les ressources nécessaires pour penser par vous-même plus tard. Et votre femme est probablement en charge de tout ce qui peut aider votre enfant à bien paraître, à bien se comporter et à se sentir relativement normal, ce qui peut être particulièrement stressant.

3. Les femmes sont souvent plus intuitives que les hommes.

Vous pouvez prétendre que ça ne dérange pas votre mère si vous arrivez 15 minutes en retard pour le dîner. Et votre femme, plus perspicace et sensible au regard critique de votre mère - je veux dire, à ses expressions - vous empressera de monter dans la voiture si vous ne voulez pas avoir droit à des voyages de culpabilité pour les 5 prochains mois. Et vous savez qui a raison? Votre femme. À moins que vous ne vouliez avoir cette discussion avec votre mère... C'est bien ce que je croyais.

4. Les femmes ont besoin de plus de sommeil que les hommes.

J'adore cette découverte. Et les femmes se lèvent aussi plus souvent durant la nuit pour prendre soin des enfants. Votre femme manque donc de sommeil et, par conséquent, est plus facilement stressée. Si vous voulez une femme moins stressée, levez-vous vous aussi pour voir aux besoins de vos enfants.

5. Les femmes savent que le ménage est important.

Ce point est directement lié aux points 1 et 2 : les femmes sont jugées différemment, et les impressions comptent. Votre femme sait que si elle accueille d'autres enfants et leurs mères à la maison et que celle-ci est sens dessus dessous, les invitées seront rebutées. Avant que vous ne disiez que les gens ne portent pas attention au ménage lorsqu'ils sont en visite, arrêtez-vous un instant. Dans la vie, il y a des variables d'approximation. Lorsque vous étiez cet homme attirant et viril qui ne s'était pas encore casé et que vous aviez un rendez-vous galant avec une femme amusante, spontanée, belle et qui adore danser et faire la fête, quelles étaient vos impressions, quelles étaient vos attentes? Dans la société, les attentes de base seraient que votre maison ne ressemble pas à un sombre repère de Calcutta lorsque vous recevez des invités. Entretenir une maison est une variable pour «comprendre comment fonctionne la société». Alors si votre femme exige que votre demeure soit propre avant l'arrivée de vos invités, ou en cas de visites impromptues, cela signifie qu'elle veut que les autres perçoivent votre famille comme un groupe d'humains normaux capables de s'intégrer au reste du monde, pas comme une bande de martiens n'ayant aucune connaissance de l'étiquette de cette étrange planète. Voilà une aspiration tout à fait rationnelle à mes yeux.

6. Votre femme veut avoir le sentiment d'être écoutée.

Votre femme veut que vous fassiez preuve d'empathie, que vous compreniez et validiez son anxiété et son stress. Elle commence par être juste un peu stressée, et lorsque vous minimisez ses sentiments, elle extériorise de plus en plus son stress ou son anxiété pour que vous compreniez enfin à quel point elle est contrariée, espérant ainsi que vous finirez par saisir le sérieux de la situation et ferez preuve d'un peu plus d'empathie et d'amour à son égard. Évidemment, vous êtes à l'autre bout du spectre, cherchant à garder votre calme et à minimiser les problèmes, pour qu'elle réalise de son côté à quel point la situation peut être futile. Vous êtes à la croisée des chemins, ce que nous appelons en psychologie être «polarisé», chacun de vous finissant par agir d'une manière de plus en plus exagérée, elle devenant la caricature d'une mégère névrosée, et vous une sorte de James Dean beaucoup trop décontractée. Le tout ressemble alors à quelque chose du genre :

Votre épouse : Nous allons être en retard.

Vous : Ce n'est pas si grave.

Votre épouse : Oui, ça l'est. En plus, nous devons trouver un espace de stationnement.

Vous : Se stationner ne sera pas un problème.

Votre épouse : SE STATIONNER DANS LA RUE EST TOUJOURS UN PROBLÈME! ENSUITE, NOUS DEVONS NOUS OCCUPER DE LA POUSSETTE! NOUS ALLONS ÊTRE EN RETARD!

Vous : Se stationner dans la rue est facile. Je peux charger la poussette en quelques secondes. Nous n'avons pas vraiment besoin de la poussette, d'ailleurs.

Votre épouse : DE QUOI TU PARLES??? NOUS DEVONS PARTIR MAINTENANT!!! POURQUOI SUIS-JE TOUJOURS LA SEULE À SAVOIR CE QUE NOUS AVONS À FAIRE???

Vous : Peux-tu juste relaxer?

Votre épouse : (Se voit en train de coucher avec votre meilleur ami).

Au lieu d'en arriver là, essayez de rejoindre votre femme dans son stress et son anxiété. Comme par magie, elle sera soudainement moins stressée. Je ne plaisante pas. La situation devrait alors se dérouler ainsi :

Votre épouse : Nous allons être en retard.

Vous : MERDE, regarde l'heure! Nous devons nous occuper des enfants en plus de charger la poussette! J'aurais dit mettre les enfants dans la voiture il y a 10 minutes! Ça craint.

Votre épouse : Hum... Bon, tout va bien. Ne t'en fais pas.

Vous : Je déteste quand nous sommes stressés parce que nous sommes en retard.

Votre femme : Ça va. Espérons que nous pourrons trouver facilement un espace de stationnement.

Vous : (Étonné) D'accord.

7. Votre femme est merveilleuse, et c'est en partie pourquoi vous l'avez mariée.

Épargnez-moi vos histoires de comment elle avait l'habitude de vous allumer dans la salle d'essayage de Victoria's Secret au début de votre relation, de comment elle était jadis la spontanéité incarnée. Plusieurs signes laissaient déjà croire qu'elle était extrêmement organisée, comme son emploi, comment elle organisait toujours l'anniversaire parfait pour un proche, comment elle se donnait toujours à fond dans tout ce qu'elle faisait (comme vous allumer dans la salle d'essayage de Victoria's Secret, ou en achetant de la lingerie, tout simplement). Et une partie de vous aimait cette attention aux détails, et envers VOUS.

Les hommes qui marient une femme et se plaignent ensuite qu'elle est trop rigide et perfectionniste viennent la plupart du temps d'un milieu où personne n'était vraiment ordonné. Au début, et à plusieurs reprises durant le mariage, l'organisation de votre femme et sa nature très orientée vers les détails vous fera sentir aimé et vous rendra confiant que vos enfants, votre maison et vos vies en général sont entre bonnes mains. Alors vous prenez les bons côtés avec les moins bons. La femme qui veut toujours avoir 5 minutes d'avance peu importe les circonstances est la même qui vous planifiera un quarantième anniversaire du tonnerre et vous traitera aux petits oignons lorsque vous serez malade. Vos enfants ne seront jamais les derniers sélectionnés pour le sport et ne seront pas ceux à qui la mère oublie de donner l'argent pour l'excursion organisée par l'école.

Alors faites parvenir ce blogue à votre épouse et servez-vous en comme prétexte pour ouvrir la discussion. Dans laquelle de ces situations vous reconnaissez-vous le plus? Comment pouvez-vous travailler ensemble pour alléger le stress de votre femme? Comment peut-elle mieux communiquer ses besoins, et comment pouvez-vous répondre avec acceptation, amour et empathie? Voici votre devoir pour aujourd'hui, chers patients virtuels!

VOIR AUSSI :

Les difficultés d'être parent en photos

Ce blogue initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l'anglais.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter