LES BLOGUES

Signons tous la pétition en faveur d'une loi Zéro émission pour les voitures

07/02/2014 12:38 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

Chers ambassadeurs VÉ, nous avons besoin de vous! Allez s'il vous plaît signer la pétition suivante sur le site de l'Assemblée nationale:

Pétition 4589: Mise en place d'une loi Zéro émission

Pourquoi cette pétition?

Le gouvernement du Québec a annoncé, en novembre dernier un ambitieux programme d'électrification des transports que nous appuyons et dont nous sommes très fiers.

Par contre, il manque une mesure... La plus importante et la moins coûteuse (au contraire, elle peut même rapporter des millions de dollars au gouvernement)... Une loi obligeant les manufacturiers automobiles à produire un nombre suffisant de voitures Zéro émission pour pouvoir en garantir un nombre minimal au Québec.

Voici une explication plus détaillée, trouvée sur le site de l'association des véhicules électriques du Québec:

Cette loi oblige chaque manufacturier à vendre (voitures vendues obligatoirement) un minimum de voiture à zéro émission en fonction du nombre de voitures à essence vendues. C'est donc un prorata propre à chaque manufacturier. Lorsque le manufacturier n'atteint pas le quota annuel lui ayant été attitré, il se voit imposer de grosse pénalité qu'il doit rembourser à l'état. Donc en fin d'année, plutôt de devoir payer d'énorme pénalité, le manufacturier va s'empresser de solliciter ses concessionnaires et d'offrir ses voitures à zéro émission à des prix ridiculement bas.

En Californie, nous avons pu voir des Nissan Leaf en location à un prix dérisoire de 199$/mois. Voilà l'effet positif d'une telle loi pour le consommateur, c'est-à-dire vous.

Mais cette loi est encore plus intéressante parce qu'elle permet à un manufacturier, s'il livre plus de voitures que prévu dans son quota, d'obtenir des crédits "Zéro émission". Ce sont des crédits qu'il peut ensuite vendre à un prix négocié à d'autres fournisseurs qui n'atteignent pas leurs quotas. Bref, pour un manufacturier tel Tesla ou Nissan qui offre des voitures 100% électrique, voilà pour eux l'opportunité d'obtenir des crédits "Zéro émission" pour ensuite les revendre, abaisser leur coût de production et pouvoir investir dans une technologie encore plus performante.

J'ai même posé la question directement à Pauline Marois. Pourquoi n'y a-t-il pas de loi Zéro émission dans le programme d'électrification des transports? Voici la réponse de la première ministre (nous étions le 1er novembre 2013:

«L'équipe de Daniel Breton a consulté les manufacturiers et ceux-ci ont promis qu'ils allaient augmenter drastiquement l'offre de véhicules électriques (VÉ)! Avec les mesures mises en place, ils ne peuvent pas se permettre de passer à côté!»

Nous sommes rendus en février et je constate sur le terrain que rien n'a changé! Normal, les manufacturiers ont mis la priorité sur la livraison des VÉ tant convoités vers les huit États américains qui ont, eux, une loi Zéro émission. Le non-respect de la loi peut leur coûter des centaines de millions en pénalités! Il ne reste donc plus que les miettes pour le Québec ... et le reste du Canada!

Cette loi existe depuis plusieurs années en Californie, mais récemment sept autres États américains se sont joints à la Californie: le Connecticut, le Maryland, le Massachusetts, New York, l'Oregon, le Rhodes Island et le Vermont. Je porte à votre attention le fait que les États de New York et du Vermont touchent les frontières du Québec.

Je vais vous revenir très bientôt avec un article sur les arguments et les avantages d'avoir une Loi Zéro Émission, car il nous faut les outils pour bien vulgariser la situation.

Il faut arrêter de se plaindre que M. Breton n'en fait pas assez (comme certains ont fait allusion sur d'autres blogues)... Il est la meilleure personne pour être l'adjoint de la première ministre responsable de l'électrification des transports. Il faut agir et l'aider afin qu'il soit mieux outillé!

Car il y a beaucoup d'opposition à une telle loi à tous les niveaux politiques et du gouvernement. Les lobbies contre cette loi sont très puissants et actifs: la plupart des grands manufacturiers, l'industrie du pétrole, les garagistes, les associations de concessionnaires, et plusieurs autres!

Si le résultat final est un faible nombre de signatures, cette pétition aura un effet inverse... C'est un couteau à double tranchant.

Et je vous assure que s'il y a beaucoup de signatures appuyant cette pétition, Daniel Breton l'appuiera sans hésitation et tous les politiciens s'y rallieront. Québécois, Canadiens, et tous les citoyens de la planète Terre... aidez-nous.

Toutes les organisations appuyant l'électrification des transports, veuillez soutenir cette initiative, svp. Toutes les organisations environnementales (Équiterre, Greenpeace, WWF, AQLPA, etc.), veuillez-nous appuyer et recommander à vos membres de signer, svp.

Nous avons jusqu'au 3 mars 2014 pour obtenir le maximum de signatures! Pourquoi un délai si court? Parce qu'il y a un risque d'élections et parce que la loi doit être mise en place le plus rapidement possible.

Cela fait plus de 45 jours que les deux initiateurs de la pétition travaillent à son élaboration (Jean Santerre et François Boucher). De mon côté, je leur ai offert mon assistance.

Pour qu'une pétition puisse cheminer à l'Assemblée nationale, il faut qu'un député accepte d'en être «l'intermédiaire». C'est Noëlla Champagne, députée du comté de Champlain qui a gracieusement accepté le mandat suite à ma demande.

Une fois la période de signature terminée, Mme Champagne déposera officiellement la pétition ainsi que le nombre de signatures durant la session parlementaire.

Je prépare une stratégie médiatique et de communication «percutante». Par exemple, la journée du dépôt de la pétition, j'offrirai un «lift» en Tesla à Mme Champagne, de Trois-Rivières à Québec! Je crois qu'il serait aussi intéressant, qu'un rassemblement de propriétaires de VÉ soit organisé au Parlement ce jour-là... Qui est partant ?

Autre bonne idée: veuillez informer et expliquer la nécessité d'avoir une telle loi au Québec auprès de votre famille et amis. Le défi sera de bien expliquer le tout. Si 1000 ambassadeurs VÉ peuvent convaincre, chacun, 50 personnes de leur entourage de signer la pétition, on obtient notre chiffre magique de 50 000 signatures!

Prenez note que tous les citoyens de la Terre peuvent signer cette pétition!

C'est parti. Le compte à rebours est commencé. On a jusqu'au 3 mars 2014.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Future Cars

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.