LES BLOGUES

Quand les légendes rencontrent les conspirations

09/08/2014 09:43 EDT | Actualisé 09/10/2014 05:12 EDT

Il y a des légendes qui ne meurent jamais, qui guettent tapies dans un coin de notre mémoire collective un geste pour reprendre du service. Ces fables, aliments essentiels pour la bonne santé de notre imagination, ont le pouvoir exceptionnel de faire démarrer notre machine à rêver. Parmi ces mythes qui titillent inconsciemment notre imagination, on retrouve le fameux trésor des Templiers et les voyages dans le temps. Alors, imaginez quand ils se métissent aux théories des conspirationnistes! On a le cocktail idéal pour une grande aventure. Quand les légendes urbaines rencontrent les complots.

Un petit voyage dans le temps

Londres janvier 1894, alors que Sherlock Holmes profite d'une retraite bien méritée, une demande de la reine Victoria vient le sortir de la quiétude de sa vie de libraire. La souveraine anglaise s'inquiète de la présence aussi soudaine qu'incroyable d'un scientifique, disparu depuis plus de 20 ans, qui tient un discours étrange et incohérent sur une machine à voyager dans temps. Alertée par ses nombreux espions, la maîtresse d'un empire sur qui le soleil ne se couche jamais craint que le savant manifestement perturbé prépare un attentat dans la capitale anglaise. Sans le savoir et pour rendre service à sa Majesté, le héros met le doigt dans l'engrenage d'une conspiration qui risque de déstabiliser l'Empire britannique.

Troisième collaboration «Sherlock holmesienne » de Sylvain Cordurié et de Laci, Sherlock Holmes et les voyageurs du temps est tout simplement réjouissant. Après s'être attaqué aux vampires et au Nécronomicon, il était inévitable que le détective de Sir Arthur Conan Doyle, contemporain de H.G. Wells, se frotte aux voyages dans le temps. Mais en associant ces voyages dans les temps aux théories du complot, les auteurs exploitent une idée porteuse de fascinantes possibilités, qui amène le célèbre enquêteur sur des sentiers que Doyle aimait déjà beaucoup, n'était-il pas un passionné d'occultisme et de science-fiction?

2014-08-05-1523960gf.jpg

La grande intelligence de Cordurié ne se borne toutefois pas qu'à cette rencontre, elle se trouve aussi dans la façon dont le scénariste l'articule. Alors qu'il aurait pu tomber dans les pièges de la parodie facile presque burlesque, Cordurié construit un récit logique qui respecte la psychologie « holmesienne » tout en la pigmentant du détachement insouciant nécessaire au vieux baroudeur crâneur à qui on ne la fait pas.

Le résultat, à la hauteur des autres opus, est une sympathique fantaisie classique, mâtinée de personnages réels et fictifs qui fait penser au film et au roman de Nicolas Meyer Time after Time, qui racontait les efforts de H.G.Wells pour retrouver Jack L'Éventreur qui avait utilisé sa machine à voyager dans le temps pour fuir vers le futur.

Cordurié et Laci ont su insuffler dans l'univers du détective, un brin d'aventure, d'humour, de fantastique et de la nostalgie d'un Londres triomphant où tout semblait possible pour les scientifiques et les audacieux favorisés par la fortune. Une belle lecture.

Le trésor des templiers

Il y a quelques mois j'avais écrit de belles choses sur le premier tome du diptyque consacré aux Templiers signé Mechner, Pham et Puvilland. J'attendais donc avec impatience ce deuxième tome, histoire de savoir si les auteurs allaient être capables de suivre le rythme du premier tome.

Il faut bien l'avouer ce deuxième tome Le Graal ne décevra personne. Une excellente aventure qui carbure à la bonne humeur et aux rebondissements. Et si quelques fois les ficelles sont un peu grosses et qu'on retrouve des incohérences historiques, l'enthousiasme des auteurs fera taire les pinailleurs qui seront indubitablement sous le charme de cette suite.

Dans ce deuxième et dernier tome Martin et ses collègues, ex-templiers qui jouent les filles de l'air, décident de s'emparer du trésor du Temple qui par le plus grand des hasards se trouve dans la citerne sous la maison de Guillaume de Nogaret, juriste français, conseiller de Philippe-le-Bel et principal artisan du procès contre les Templiers. Poursuivis par les hommes du Nogaret - qui veut sauver sa tête devant un roi qui a un besoin urgent de l'or des Templiers, les derniers chevaliers du Temple devront voler le trésor le plus convoité du royaume pour le placer en lieu sûr dans les terres de la lointaine Albion où l'ordre n'est pas encore hors-la-loi.

2014-08-05-templiers.jpg

Si dans le premier tome le scénariste démontait de belle façon la conspiration royale contre ces croisés indésirables, le deuxième tome lui joue complètement la carte de l'aventure au souffle épique, comme l'avait si bien fait John Turtetlaub avec son National Treasure. Mechner nous mène allègrement dans une histoire aux rebondissements multiples, aux morceaux de bravoure aussi héroïques qu'inutiles, dont une ultime charge à la Michael Caine et à la Sean Connery pour ceux qui ont vu le fabuleux film de John Huston L'homme qui voulut être roi, au sacrifice chevaleresque et à la conclusion sympathique qui relance le débat sur le fameux trésor du temple.

Bref une bédé d'aventures réjouissante, bon enfant, sans prétention, pleine d'humour et d'action au parfum des idéaux nobles des films et des séries des années 60 et 70, quand Tony Curtis et Kirk Douglas occupaient le haut de l'affiche. Un petit moment de bonheur, vous ne pouvez pas vous tromper.

Sylvain Cordurié, Laci, Sherlock Holmes et les voyageurs du temps, tome 1 la trame, Delcourt

Mechner, Pham, Puvilland, Les templiers tome 2, Le Graal, Akileos

Les précédentes chroniques de Robert Laplante


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?