LES BLOGUES

La BD par la bande

02/11/2013 09:51 EDT | Actualisé 02/01/2014 05:12 EST

Les fêtes approchent et plusieurs beaux livres sur la bande dessinée commencent à faire leur apparition sur les tablettes des librairies. Des livres qu'on aime déposer en permanence sur la table du salon autant pour leur beauté que pour la richesse des renseignements qu'ils contiennent. Parmi les nouvelles parutions, les trois ci-dessous trouveront une place de choix dans votre bibliothèque ou sur votre table à café.

Les enfants de la bulle

Après le succès critique et populaire de son Tintin et le Québec (près de 20 000 exemplaires vendus) le père de Gargouille, Tristan Demers, revient avec un nouveau livre documentaire sur l'univers de la bédé. Cette fois, le célèbre dessinateur est allé à la rencontre de 32 personnalités publiques québécoises qui nous parlent de leurs bandes dessinées préférées. À travers les confidences de ces invités - dont Micheline Lanctôt, Karine Vanasse, Patrick Senécal (avec qui Demers est en train de produire une bande dessinée), les Denis Drolet, Paul Houde ou encore Fanny Malette - Demers met en lumière la profonde affection que plusieurs générations de Québécois ont envers le 9e art.

Si pour certaines personnalités les bandes dessinées choisies nous semblent logiques tant elles ont laissé des traces perceptibles dans leur production artistique (Achille Talon, Andy Capp et B.C. pour Daniel Lemire, Archie pour India Desjardins ou les Peanuts pour Laurent Paquin), d'autres, au contraire, nous surprennent totalement (Micheline Lanctôt influencée par Sylvain et Sylvette de Cuvillier, Chlorophylle du grand Raymond Macherot et Tex Avery, les Denis Drolet par l'audacieux Peter Pan de Régis Loisel, l'irrésistible Blast de Manu Larcenet et les classiques Dingodossiers de Gotlib).

Toutefois, de cette grande déclaration d'amour à la bande dessinée, un témoignage se démarque: celui de Robert Charlebois. Avec une émotion palpable, Garou aborde ses rencontres, en 1976, avec Roba, Franquin et Peyo en coulisse après un de ses spectacles et par la suite dans un resto belge. Demers traduit avec sensibilité et retenue l'amitié profonde qu'a eue le père de Lindbergh avec le trio vedette de Marcinelle Charleroi. À travers les mots de Demers, l'affection de Charlebois pour la bédé semble toujours aussi vivante et on se surprend à entendre, au détour d'une phase, sa passion communicative.

Mais au-delà des anecdotes, Demers nous fait prendre conscience, pour ceux qui ne le savent pas encore, que la bande dessinée à ses lettres de noblesse et, qu'au contraire des jugements des pontifes médiatiques du bon goût, elle est loin d'être cet art populaire destiné à des adolescents boutonneux légèrement attardés. Et que ces grands analystes soient d'accord ou non, la bande dessinée a influencé toute une gamme de créateurs, tout comme le cinéma hollywoodien, la musique rock ou la littérature populaire. Un incontournable!

Les 75 ans de Spirou

Outre Tristan Demers, deux revues prestigieuses viennent de consacrer leur numéro de novembre à la bande dessinée. Deux numéros fascinants qui vont trouver une place privilégiée dans votre bibliothèque.

L'excellente revue Beaux Arts vient tout juste de concocter un numéro fabuleux soulignant le 75e anniversaire de Spirou. L'équipe de la revue profite donc de l'anniversaire du petit groom belge pour analyser sous toutes ses coutures ses différentes moutures. Même si une large place est accordée au génial Franquin, les autres créateurs n'ont pas été oubliés. Autant ceux qui animent la série régulière du héros que ceux qui, à la demande de l'éditeur Dupuis, ont accepté, le temps d'un album, de revisiter l'univers de Spirou.

Toutefois, ce n'est pas juste cette partie qui fait le charme de ce numéro hors série. Ce sont aussi les pages qui portent sur Spirou sous l'occupation allemande et celles qui analysent les relations entre Spirou et la technologie, la science, l'architecture et, surtout, le design. C'est peut-être d'ailleurs dans cette dernière section que tout le génie de Franquin se découvre. Le grand dessinateur a observé et reproduit avec minutie les tendances des années 50 et 60 dans son architecture certes, mais aussi dans ses décors et ses accessoires qui ont gardé ce petit côté aérodynamique à l'image de sa superbe Turbotraction bleue. Une lecture indispensable, ne serait-ce que pour cette célébration du génie de Franquin.

Le retour d'Astérix

Enfin la revue Géo Histoire, quant à elle, vient de dédier son numéro d'octobre- novembre à Astérix. La revue fait le point sur nos connaissances en matière de Gaulois, de Romains et, bien sûr, du célèbre petit village rempli d'irréductibles personnages. Le résultat est un numéro jouissif pour les amateurs de BD, d'histoire, de mythes et même de tourisme. Au fil des pages, on aborde aussi bien le système politique gaulois, que César, l'univers d'Astérix ou encore les lieux mythiques que notre sympathique tandem à visité (Gergovie en Auvergne, la célèbre Forêt des Carnutes - où les druides se rencontraient pour échanger des secrets, faire des jeux de mots douteux ou encore participer aux concours du meilleur druide - Alésia (Personne ne sait où se trouve Alésia!) et plusieurs autres endroits). De quoi donner l'envie à n'importe quels aficionados du petit Gaulois d'élaborer un fabuleux itinéraire pour un petit voyage en Gaule. En cette période où la vague Astérix chez les Pictes déferle sur la francophonie, le regard que porte la revue nous rappelle la grande intelligence de cette bande dessinée qui, définitivement, a quitté depuis longtemps le monde de la bande dessinée pour devenir un phénomène populaire, même une icône culturelle.

En terminant, encore des nouvelles du Salon du livre. Le dessinateur Patrick Sobral, coqueluche des jeunes de 9 à 12 ans, viendra présenter le 16e tome de sa saga de fantasy : Les Légendaires- disponible en libraire dès le 8 novembre. Enfin, Laurent Garcia, de Glénat Québec, a annoncé son départ de la maison d'édition. Laurent Garcia dirigeait avec passion et audace depuis 2010 la succursale québécoise du géant français de la bande dessinée. Sous sa férule, Glénat Québec a permis à plusieurs nouveaux auteurs de se faire connaître d'un large public.

  • Tristan Demers, Les enfants de la bulle, Hurtubise;
  • Géo Histoire, Avec Astérix revivez la grande épopée des Gaulois, numéro d'octobre-novembre 2013;
  • Beaux Arts, Spirou à 75 ans, les aventures du géant de la bd, numéro hors série relié;

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.