LES BLOGUES

30 fois XIII

31/05/2014 09:00 EDT | Actualisé 31/07/2014 05:12 EDT
saigneurdeguerre/Flickr
Europe Europa Belgique België Belgien Belgium Belgica Bruxelles Brussel Brüssel Brussels Bruxelas Parcours BD <a href="http://www.bruxelles.be/artdet.cfm/5316" rel="nofollow">www.bruxelles.be/artdet.cfm/5316</a> <a href="http://users.skynet.be/martinod/stripmuur-fr.html" rel="nofollow">users.skynet.be/martinod/stripmuur-fr.html</a> <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Parcours_BD_de_Bruxelles" rel="nofollow">fr.wikipedia.org/wiki/Parcours_BD_de_Bruxelles</a> <a href="http://en.wikipedia.org/wiki/Brussels'_Comic_Book_Route" rel="nofollow">en.wikipedia.org/wiki/Brussels%27_Comic_Book_Route</a>

Steve Rowlands, Ross Tanner, Jason Fly, El Cascador... mais qui est XIII, ce soldat devenu amnésique, membre d'une vaste conspiration visant à instaurer une dictature fasciste aux États-Unis ? Classique de la bande dessinée, XIII n'arrête plus de se faire des adeptes. Qu'est-ce-qui explique son succès? En cette année de célébration de son 30e anniversaire, nous en avons discuté avec Yves Schlirf directeur éditorial de Dargaud Benelux. Discussion sur l'amnésique le plus célèbre de la bande dessinée.

2014-05-27-13.jpg


Un hasard payant.

Ironiquement c'est un peu par hasard que Dargaud Benelux a hérité de la série après un refus des éditions du Lombard. « Vous savez les auteurs présentent leurs histoires à plusieurs maisons d'édition et Dargaud Benelux était plus enthousiaste pour le projet que le Lombard», explique le directeur éditorial. Mais que ce soit le hasard ou non, le projet de Van Hamme et de Vance tombait à point pour Dargaud Benelux qui voulait éditer ses propres albums et être moins dépendant des choix de Paris, puisque c'était la maison mère qui décidait des publications.

Si l'alignement des astres était parfait pour Dargaud Benelux en quête d'une grande bédé, il en était de même pour les auteurs. «À l'origine il y avait Jean Van Hamme qui rêvait de faire de la bande dessinée comme ses modèles Charlier et Greg et il y avait William Vance, déjà connu grâce à Bob Morane, Ramiro et surtout Bruno Brazil scénarisé par Greg. Or comme à cette époque Greg développait les affaires de Dargaud aux États-Unis, il écrivait moins de scénarios. Vance, qui sentait que Greg était moins disponible, voulait continuer à faire de la bande dessinée et ce que lui a proposé le jeune scénariste lui a plu. Comme Greg n'écrivait presque plus, il y avait de la place pour un nouveau scénariste aux histoires originales et en phase sur son époque et c'est ce qu'offrait Van Hamme.»

Fortement influencé par l'assassinat de Kennedy et par The Bourne Identity de Robert Ludlum - « Jean Van Hamme a toujours reconnu l'influence du bouquin. Mais plus on avance dans la série moins elle se fait sentir ». XIII est un superbe thriller de politique-fiction qui carbure à fond dans la conspiration. Un ressort dramatique audacieux pour les deux auteurs puisqu'en 1984 l'Europe francophone n'est pas encore atteinte par l'obsession du complot, du moins pas comme les pays anglo-saxons.

2014-05-27-XIII2.jpg


Un succès d'estime et populaire.

Si aujourd'hui XIII est un succès de librairie - 450 000 exemplaires en moyenne pour les albums signés Van Hamme et Vance - ce ne fut pas toujours le cas. «Au départ c'était un

succès d'estime. La popularité s'est construite d'album en album grâce à la qualité des scénarios et du dessin.» Le bouche-à-oreille a été le premier moteur du succès de la série, mais Dargaud a rapidement investi dans des campagnes promotionnelles ingénieuses pour annoncer la venue des nouveaux opus : courts films diffusés dans des cinémas, jeux vidéo, etc.

Mais une stratégie aussi importante et de nombreuses déclinaisons de la série (2 cycles de ses aventures, une série consacrée à certains personnages XIII Mystery et un hors série édité non pas par Dargaud, mais par le Centre belge de la bande dessinée, des jeux vidéo, 2 séries télévisées) ne risquent-elles pas de saturer le marché? « Non tant que le travail sera de qualité et intègre», souligne le directeur. C'est le cas soutient-il pour les XIII Mystery où Van Hamme y est le directeur éditorial, choisi les auteurs et s'assure de la qualité des albums. Idem pour le deuxième cycle écrit par Yves Sente qui connait très bien l'univers de l'amnésique et qui sait y intégrer tout doucement sa personnalité comme il l'a fait pour Blake et Mortimer ou Thorgal. « Pour les séries télévisées, c'est un peu plus difficile. Quand vous vendez les droits à un producteur c'est plus dur de contrôler l'intégrité de l'univers de la bédé », précise-t-il.

Déjà 30 ans pour XIII et il semble bien que ça ne sera pas le dernier anniversaire du personnage puisque d'autres albums sont prévus pour les prochaines années. Pourtant, nombreux sont les amateurs qui se posent beaucoup de questions sur la pertinence de ces nouveaux albums et qui craignent que le dieu dollar justifie ces déclinaisons. « L'argent n'explique pas tout. Pourquoi il y a un nouveau Spider Man, pourquoi on continue à faire des James Bond, pourquoi il y a plusieurs Terminator? Parce que les personnages sont populaires. Ill est difficile de créer des personnages aussi populaires et quand un éditeur à la chance d'en avoir un entre ses mains, il n'a pas envie de le voir disparaître. Bien sûr Van Hamme n'avait plus envie de continuer, il s'était rendu au bout de son histoire, mais Vance lui ne voulait pas arrêter - même si des ennuis personnels l'ont obligé à le faire -, nous non plus et le public en voulait encore. Alors on a continué de le faire vivre», conclut-il un brin sur la défensive.

2014-05-27-xiii.jpg


Si vous voulez découvrir la richesse de la bédé de genre made in Québec, vous devez vous procurez la toute nouvelle édition (la 7e) du Front. Comme pour les éditions précédentes, le nouveau Front est une belle vitrine de la qualité, de la maturité et de la richesse de notre bédé de genre. Édité par Front Froid, le Front ne souffre d'aucun complexe face à productions des grands de la bande dessinée mondiale. Un véritable must comme disent les angliches et les gens du Plateau.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Le Top 10 des héros de bandes-dessinées


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?