LES BLOGUES

Le défi du négationnisme

02/06/2013 10:33 EDT | Actualisé 02/08/2013 05:12 EDT
PA
Auschwitz-Birkenau former concentration camp is seen through barbed wire

J'ai été amené récemment à prononcer une conférence sur le négationnisme de l'Holocauste à un groupe d'adolescents.

Évidemment, avoir à se commettre en discours - ou dans un texte - nous force à réfléchir, à raffiner sa pensée, que je partage avec vous.

Les leçons de l'Holocauste (appelée aussi Shoah) sont importantes pour le monde d'aujourd'hui.

Dans un texte précédent, j'ai mentionné les deux dimensions distinctes de la Shoah: la dimension universelle (ce que l'être humain peut faire à un autre être humain, comme le montrent les exemples du Cambodge, de l'ex-Yougoslavie, du Darfour, etc.) et la dimension particulière, spécifique au peuple juif, victime de ce que certains ont appelé la haine la plus durable (the longuest hatred).

J'ai aussi mentionné qu'avec la disparition des derniers témoins, les autorités publiques avaient un rôle vital pour assurer que la commémoration de la Shoah soit effective. Les Journées commémoratives de l'Holocauste à l'Assemblée nationale, à la Chambre des communes, dans les législatures provinciales sont importantes à cet effet, de même que le Monument national de l'Holocauste qui verra le jour à un endroit proéminent (en face du Musée de la guerre) à Ottawa.

Le négationnisme

Le négationnisme est la tentative de nier les faits prouvés du génocide des Juifs d'Europe par les Nazis.

Les tenants de ce mensonge - qui se disent «révisionnistes» mais qui sont simplement des menteurs malicieux - nient la Shoah en niant ses trois éléments principaux: le meurtre de 6 millions de Juifs, les chambres en gaz et l'intention des Nazis d'exterminer un peuple au complet.

Ils poussent leurs mensonges malgré l'existence de montagnes d'évidences: documents écrits (lettres, mémos, mémoires, confessions, documents juridiques), témoignages (par les victimes, les bourreaux, les témoins), photos, les camps eux-mêmes, les chiffres démographiques de population, etc.

La question est: pourquoi existe-t-il des négationnistes? Pourquoi des gens veulent-ils nier la réalité d'un des événements les plus connus, les plus recherchés, les plus documentés, avec le plus de photos de l'histoire humaine?

Une des raisons principales - sinon la raison principale - est évidemment l'antisémitisme.

Si la Shoah ne s'est pas produite, cela veut dire, selon les négationnistes, que:

- les Juifs ont organisé une campagne de mensonges afin de culpabiliser les non-juifs depuis plus de 50 ans;

- les Juifs sont des menteurs;

- les Juifs, avec leur contrôle des médias, d'Hollywood, etc. ont lavé le cerveau des gens;

- etc.

Pire que le négationnisme

Sans diminuer l'importance du négationnisme d'aucune façon (j'étais après tout le parrain de la Loi instituant le Jour commémoratif de l'Holocauste à la Chambre des communes en 2003), je suis d'avis que la trivialisation de la Shoah est plus dangereuse et plus pernicieuse.

Les gens sensés, raisonnables savent très bien ce qui s'est passé, que les nazis et leurs collaborateurs ont tenté de faire disparaître un peuple entier.

En fait, la position des gens sur ce sujet est maintenant une sorte de test: si quelqu'un est un négationniste, pour la plupart des gens cette personne est un menteur patenté, ou quelqu'un qui doit être placé à l'asile.

La déformation de l'Holocauste est un outil dans les mains des ennemis du seul État juif de la planète. Et je ne pense pas seulement à l'Iran.

Les fausses comparaisons pullulent entre l'Allemagne nazie et l'État d'Israël sous leurs plumes. Vous n'avez qu'à lire ce que certains habitués de la section «commentaires» de ce blogue écrivent.

Cette comparaison est non seulement malhonnête, elle diminue le drame de l'époque nazie.

Que disent les militants pro-palestiniens (qui sont plus souvent anti-Israël que pro quoi que ce soit)?

Israël est coupable de génocide à l'encontre des Palestiniens. Israël tue volontairement des femmes enceintes. Les soldats israéliens donnent des bonbons empoisonnés et des jouets bourrés d'explosifs aux enfants palestiniens. Gaza est l'équivalent du Ghetto de Varsovie.

En nazifiant Israël, contrairement à ce qu'ils affirment, ils ne font pas avancer la cause de la paix. Au contraire, ils envoient le message suivant : on ne négocie pas avec les Israéliens (qui seraient selon eux des nazis). On les élimine. On les détruit.

En effet, si Israël agit comme l'Allemagne nazie, la solution n'est pas d'encourager Israéliens et Palestiniens à négocier. La solution est de démanteler Israël.

Si les Israéliens agissent comme des nazis, s'ils sont coupables de crimes contre l'humanité comme les nazis, leur État doit disparaître.

Le véritable objectif: la disparition du seul État juif

Ayant réalisé que l'État d'Israël ne pouvait être battu sur les champs de bataille, malgré leurs nombreuses tentatives pour ce faire, les ennemis d'Israël tentent de l'achever sur le terrain de la légitimité.

Les gens qui nazifient Israël/les Israéliens/les Juifs ont un seul but: la disparition du seul État juif du monde.

N'est-ce pas ironique? Ils accusent Israël d'être un État nazi, mais sont eux-mêmes les porteurs d'un objectif à saveur nazie, à savoir l'élimination du seul État juif du monde.

Voilà. C'est dit.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Certaines images de la libération du camp Buchenwald peuvent choquer

(diaporama en anglais)

Liberation Of Buchenwald