LES BLOGUES

Fier d'être Québécois juif

20/06/2012 12:44 EDT | Actualisé 19/08/2012 05:12 EDT
alamy

La Fête nationale approche à grands pas. Pourquoi ne pas profiter de cette occasion de nous souvenir de certains événements importants de notre histoire? Nous marquons en effet cette année le 180e anniversaire d'un événement très important de l'histoire québécoise.

En juin 1832, l'Assemblée législative du Bas-Canada (qui deviendra le Québec), sous le leadership de Louis-Joseph Papineau et du Parti patriote, octroyait la pleine égalité aux Juifs. Ceux-ci obtenaient ainsi tous les droits civiques et politiques qu'avaient les autres Bas-Canadiens.

Ce geste est d'autant plus remarquable qu'il nous plaçait à l'avant-garde dans le domaine de la protection des droits des minorités. le Bas-Canada devenait la première juridiction de l'Empire britannique à octroyer cette pleine égalité aux Juifs - 26 ans avant la Grande-Bretagne elle-même.

Ce simple fait devrait être suffisant pour clouer le bec à tous ceux qui dénigrent notre histoire et tentent constamment de dresser un portrait sombre, raciste et antisémite de notre société.

Bien entendu, l'antisémitisme et le racisme ne sont pas absents chez nous, mais le Québec est un endroit remarquablement ouvert et accueillant. C'est ce qui a permis à la communauté juive de prospérer - culturellement, politiquement et économiquement. Et de contribuer puissamment au développement du Québec.

Ainsi:

- En 1832, Moses Judah Hays établit le premier réseau d'aqueduc de Montréal.

- En 1836, les frères Jesse et Jacob Joseph contribuent à la mise en service du premier chemin de fer au Canada, le St. Lawrence and Champlain, de La Prairie à Saint-Jean

- En 1861, Jesse Joseph procède à l'inauguration du premier service de transport public de Montréal. Le même Jesse Joseph sera président de la Montreal Gas Company, entité qui deviendra la Montreal Light Heat & Power puis Hydro-Québec.

- En 1863, la création à Montréal de l'Institut Baron de Hirsh en fait la première agence de service social au Québec et au Canada, ce qui servira de modèle aux agences de services sociaux un siècle plus tard

- En 1876, Sigismond Mohr, ingénieur juif d'origine allemande, fait installer le téléphone à Québec et qu'en 1885, il harnache les Chutes Montmorency

- En 1887, Emile Berliner, un immigrant juif, conçoit le gramophone à Montréal, posant ainsi les bases de l'industrie moderne du disque.

- En 1908, la smoked meat est inventé à Montréal par des Juifs québécois

Dans les années 30, de nombreux Juifs, souvent de tradition socialiste, s'impliquent dans les mouvements syndicaux du Québec. Et les relations avec les Canadiens français (pour utiliser le vocable de l'époque) étaient bonnes: «Dans les rapports Juifs/Canadiens français, le groupe des travailleurs juifs est certainement plus ouvert et contribue régulièrement à l'organisation des travailleurs et travailleuses canadiens-français, comme c'est le cas dans le vêtement» (*).

Un auteur est allé jusqu'à écrire que «les ouvriers juifs montréalais ont manifesté un militantisme assez exceptionnel en ce début du siècle. Leurs dirigeants ont le mérite d'avoir organisé les syndicats du vêtement au Québec».

- En 1949, l'Université de Montréal devient la première institution d'enseignement supérieur au Canada à engager un professeur d'études juives, le rabbin Chaim Denburg, qui y enseigne la philosophie juive médiévale.

-Moshe Safdie, aujourd'hui un architecte de réputation mondiale, crée Habitat 67.

- Avec l'argent amassé avec un laboratoire pour le traitement des films pendant Expo 67, Harold Greenberg fonde Astral Communications.

- En 1970, Alan B. Gold devient Juge en chef du Québec. La même année, Victor Goldbloom est le premier Juif à accéder au Conseil des ministres québécois.

L'ouverture du Québec aux Juifs est remarquable. Il est plus que temps que nous marquions de façon appropriée ce geste des Patriotes de 1832.

Il me semble que, dans notre Capitale nationale, un monument, une plaque, un écrit, facilement accessible au public, soit installé. Il rappellerait à nos visiteurs de monde entier - et à nos propres concitoyens - que le Québec est un modèle de pays accueillant.

* Pierre Anctil, Ira Robinson et Gérard Bouchard, Juifs et Canadiens français dans la société québécoise, Sillery, Éditions Septentrion, 2000, p. 154.

Spectacle du parc Maisonneuve


Le défilé des Géants de 2012


Voeux de la Fête nationale!


35 chansons pour fêter le Québec