LES BLOGUES

Conflit à Gaza: vous feriez quoi?

21/07/2014 11:23 EDT | Actualisé 20/09/2014 05:12 EDT

Beaucoup de choses sont écrites et diffusées sur le conflit entre le Hamas et Israël. Afin de bien comprendre les choix qu'Israël a à faire, j'ai tenté de vous mettre dans la situation où vous, vous auriez à décider.

(Je répète, et c'est malheureux que j'aie encore à le faire: chaque civil tué ou blessé est en soi une tragédie, qu'il soit Palestinien ou Israélien. Pas de «mais», pas de «si». Chaque victime civile est une victime de trop, point.)

Vous êtes un décideur israélien. Vous habitez dans une communauté à la portée des missiles du Hamas.

Vous savez que, depuis 2005, il n'y a aucun Israélien dans la Bande de Gaza, que toutes les implantations ont été démantelées. Tous leurs habitants ont été expulsés, toutes ces implantations ont été détruites. Toutes. En d'autres mots, le conflit actuel n'a rien à voir avec les «colonies».

Non seulement n'y avait-il aucun «colon» dans Gaza, mais il n'y avait aussi aucun soldat israélien (sauf Gilad Shalit, kidnappé par le Hamas et sans accès à sa famille, contrairement aux obligations des Conventions de Genève à ce sujet).

Le Hamas - listé comme entité terroriste en droit canadien avant l'arrivée de Stephen Harper au pouvoir - pour différentes raisons (perte de son allié du gouvernement des Frères musulmans en Égypte, tarissement de l'argent iranien à cause de la guerre civile en Syrie, luttes de pouvoir dans le monde sunnite entre l'Égypte et la Jordanie d'un côté et le Qatar et la Turquie de l'autre, crise financière, etc.) décide d'ouvrir les hostilités avec Israël en tirant des missiles et des roquettes sur des cibles civiles en Israël. Je clarifie : le Hamas vise les civils.

Vous êtes dans les situations suivantes et vous devez choisir:

- Des missiles sont lancés à partir de la zone de Chajaya. Vous ne voulez pas causer des victimes civiles, vous envoyez des dépliants des airs, vous envoyez des textos sur les portables de ses habitants, vous appelez les résidences, disant que vous allez attaquer dans 2-3 jours afin de détruire les roquettes et leurs rampes de lancement. Le Hamas interdit aux habitants de quitter et continuent de lancer des roquettes sur les civils israéliens. Vous attaquez afin de détruire les roquettes et leurs rampes de lancement au risque de tuer des civils palestiniens ou vous laissez vos citoyens se faire tirer dessus?

- Vous savez qu'un quartier général du Hamas se trouve sous un hôpital, au fi des règles internationales. Que les dirigeants du Hamas y commandent leurs combattants, que des combattants y sont. Vous y aller, au risque de blesser et tuer des civils ou vous laissez les extrémistes tranquilles?

- Vous savez que le Hamas utilise des ambulances pour déplacer ses combattants. C'est évidemment illégal, mais il est aussi illégal de tirer sur des ambulances. Vous faites quoi?

- Vous savez que le Hamas cache des roquettes dans les écoles, même dans les écoles de l'ONU tel que l'agence onusienne de l'UNRWA l'a reconnu, vous attaquez ces écoles ou pas?

- Le Hamas tire des missiles à partir de mosquées et de terrains de jeux pour enfants. Vous attaquez ces lieux de lancement ou pas?

- Vous avez accepté un cessez-le-feu proposé par l'Égypte (appuyé par la Ligue arabe, l'Union européenne, les États-Unis) et le Hamas a refusé et a continué de tirer des missiles, causant ainsi la mort de dizaines de personnes selon l'Égypte. Vous faites quoi?

- Vous avez accepté une trêve humanitaire à la demande de la Croix/Croissant Rouge et le Hamas ne l'a pas respecté. Vous répondez aux tirs du Hamas et vous arrêtez unilatéralement, au risque de laisser votre population civile se faire attaquer?

- L'agence onusienne UNRWA, après avoir dénoncé la présence de roquettes du Hamas dans ses écoles, décide de remettre celles-ci au Hamas. Vous pouvez faire confiance à l'ONU après?

- Le Hamas a détourné plus de 700 tonnes de ciment (qui devait être utilisé pour les infrastructures civiles de Gaza) afin de construire des centaines de kilomètres de tunnels et des bunkers sous Gaza et sous la frontière israélienne pour attaquer Israël. Jusqu'à maintenant, 45 tunnels ont été découverts, chacun coûtant à peu près $1 million à construire et maintenir. Vous êtes capable de faire confiance à l'ONU et aux ONG sur place après ce détournement de ressources et de matériaux qui devaient servir aux civils?

- Vous savez que si votre armée n'opère pas dans la Bande de Gaza, le Hamas continuera ses attaques et augmentera sa popularité et son prestige en visant les civils israéliens, mais que si votre armée réagit et que des pertes civiles (inévitables) s'ensuivent, le Hamas se servira de ces victimes pour noircir Israël. Vous faites quoi?

- Vous savez que la diplomatie internationale est importante. Vous avez convaincu les dirigeants mondiaux de la nécessité d'une opération militaire, mais vous voyez les rues de Paris tourner en mini-Moyen-Orient, des lieux de culte (oui! des lieux de culte!!) se faire attaquer, des cris « mort aux Juifs » se faire entendre), vous voyez Londres se transformer en mini-Ramallah et même le Canada (Montréal et Calgary) voit des pro-Palestiniens s'en prendre à des pro-Israël pacifiques, vous faites quoi?

Je sais bien que ce ne sont pas des questions faciles. Je veux simplement sortir du blanc et noir des médias québécois, qui se limitent trop souvent à béatement compter le nombre de morts d'un côté comme de l'autre comme si c'était un sport.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Conflit à Gaza - lundi 21 juillet

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?