René Forget
RECEVEZ LES NOUVELLES DE René Forget
 
René fut jadis policier, il était jeune et naïf que voulez-vous? On apprend de nos erreurs.

Après quelques années à jouer aux gendarmes et aux voleurs, René a subi un choc post-traumatique et sa glande thyroïde a pris des vacances! Ce départ, conjugué à une surconsommation de Pepsi (pas diète), d’éclairs au chocolat, d’ailes de poulet, de chips BBQ et de Simpsons lui a fait un sympathique petit cadeau de 250lbs supplémentaires.

Vous comprendrez qu’une telle prise de poids affecte beaucoup l’estime de soi. René a donc commencé à moins s’aimer, se dévaloriser, à avoir honte de lui…Il a donc entrepris un BACC en droit.

Afin de lui redonner le sourire, ses parents lui ont offert, pour Noël, des billets pour aller voir le spectacle de François Morency. C’est pendant ce spectacle, au Monument National, qu’en se replaçant les reins au fond de son siège, celui-ci a cédé sous son poids. Ce qui est très triste si l’on considère tous les efforts que René avait investi à cramper ses 550lbs dans un si petit siège.

Après avoir fait la tortue sur le dos quelques minutes et avoir réquisitionné l’aide de plusieurs dizaines de personnes pour se relever. René est allé porter le siège à François Morency sur scène pour ensuite « subir » son humour pendant quelques minutes, le temps qu’un technicien lui trouve un banc de parc.

Cet évènement a été un pivot dans sa capacité de regagner le sourire et d’accepter sa nouvelle condition.

Alors que René se promenait sur Ste-Catherine, il s’est fait accoster par un agent d’artiste qui voulait exploiter son « baby face » sur son corps de Godzilla.

Quelques mois plus tard, cet agent envoyait René passer une audition pour jouer la doublure d’un des animateurs du gala du 20e Festival Juste pour Rire. Vous l’aurez deviné, il s’agissait de François Morency.

René a donc eu son baptême des planches sur celles du Théâtre St-Denis, devant 2200 personnes et plusieurs caméras télés. Ce fut le coup de foudre!

Un an plus tard, il graduait de l’École Nationale de l’Humour riche en connaissances et d’expériences mémorables dont celles d’écrire avec les Grandes Gueules. Ce coup de foudre et les recommandations de quelques grands de l’humour ont sauvé René d’une vie fade et plate à argumenter les chicanes des autres.

Depuis, René et son sourire perpétuel ont parcouru les petites scènes du Québec, joué au Grand Rire et sur les plateaux de Taxi-022, des Gags Juste Pour Rire, des Bougons, de Sophie Parker et plusieurs autres en attendant avec impatience son retour sur les planches du St-Denis.
Davantage de posts de René Forget sur The Huffington Post

Textes publiés par René Forget

Lettre ouverte à Yves Francoeur, président de la Fraternité des policiers et policières du SPVM et à l'ensemble de ses collègues

(17) Commentaires | Publication 23 août 2012 | 09:45

Monsieur Francoeur,

J'ai pris connaissance d'un article signé par Karim Benessaieh sur le site de la presse.ca. Dans cet article, l'auteur rapporte que la ville de Montréal et ses policiers en sont à une impasse, que la ville prétend ne plus être capable de soutenir ses contributions à...

Lire le billet

Lettre aux policiers

(7) Commentaires | Publication 25 mai 2012 | 14:37

Chers policiers,

Je suis un des très rares citoyens qui peut vraiment apprécier la difficulté de votre travail. La plupart des citoyens oublient que vous êtes des salariés de la classe moyenne, que vous ragez aussi contre ce gouvernement qui semble corrompu, que plusieurs d'entre vous sont parents d'étudiants et...

Lire le billet