Rémi Aboussouan

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Rémi Aboussouan
 

Footballeurs québécois aux portes de la CFL

Publication: 19/02/2012 19:53

Chaque année au mois de mai, le repêchage de la Ligue Canadienne de Football (CFL) représente une merveilleuse occasion de se péter les bretelles, pour la communauté du football québécois. L'an dernier, parmi les 47 joueurs sélectionnés par l'une ou l'autre des huit équipes de la CFL, 14 provenaient du football universitaire québécois. On peut également en rajouter quatre autres qui ont joué leur football collégial au Québec, avant de s'expatrier aux États-Unis.

C'est donc un impressionnant total de 18 athlètes provenant du système québécois qui ont fait leur entrée chez les professionnels. Un record!

Mais si 2011 aura été une année faste, la cuvée 2012 promet elle aussi d'être un grand cru. Déjà, parmi les 15 plus beaux espoirs identifiés par la centrale de recrutement de la CFL, les footballeurs québécois occupent une place de choix.

Cette liste, publiée le 17 janvier, vaut ce qu'elle vaut et ne fait pas l'unanimité. Loin de là. Mais elle se veut tout de même un bon baromètre, à quelques mois de la séance annuelle. Bien des choses vont changer au cours des prochaines semaines. Et tout spécialement lors du E-Camp, le camp d'évaluation annuel de la CFL, où les plus beaux espoirs sont réunis pendant trois jours devant les yeux attentifs des recruteurs.
D'ici là, on a déjà une bonne idée des joueurs qu'il faudra surveiller. En voici quelques-uns.

Frédo Plésius - Secondeur (Rouge et Or de l'Université Laval)

6'1'' 245 livres
Football collégial : Cougars de Champlain-Lennoxville
Véritable monstre de la nature, Plésius s'est imposé au cours de ses trois saisons chez le Rouge et Or comme le meilleur joueur de la meilleure défensive au pays. Actuellement classé comme sixième plus bel espoir, il ne serait pas surprenant de le voir partir au tout premier rang. Les deux derniers premiers choix au total (HenocMuamba en 2011 et Shomari Williams en 2010) jouaient d'ailleurs à la position de secondeur. Le Lavallois d'origine pourrait même avoir une chance avec une équipe de la NFL. Oui, il est si bon que ça.

AmeetPall - Ailier défensif (Terriers de l'Université Wofford)

6'0'' 245 livres
Football collégial : Cheetahs de Vanier
AmeetPall s'est toujours fait dire qu'il était trop petit. Mais partout où il est passé, il est rapidement devenu le meilleur joueur défensif de son équipe. On l'a souvent comparé à Dwight Freeney, des Colts d'Indianapolis. Ni l'un ni l'autre n'ont le gabarit typique d'un ailier défensif. Mais au niveau de la vitesse, de l'explosion sur le coin de la ligne et du moteur, difficile de trouver mieux. Véritable guerrier et compétiteur féroce, il va assurément faire le bonheur de l'équipe qui va le sélectionner.

Simon Charbonneau-Campeau - Receveur (Vert & Or de l'Université de Sherbrooke)

6'4'' 195 livres
Football collégial : Géants de Saint-Jean
Joueur par excellence du football universitaire québécois au cours des deux dernières années, celui qu'on surnomme SCC s'est établi comme l'un des joueurs les plus dominants au pays, toutes positions confondues. Avec sa grande stature qui en fait une cible de choix, une vitesse impressionnante pour s'échapper de ses couvreurs et des mains sûres qui lui permettent de réaliser des attrapés spectaculaires, SCC possède vraiment le « total package ». Ça fait presque peur de réaliser que ce produit des Géants de Saint-Jean n'a commencé à jouer au foot qu'à l'âge de 19 ans. Sa progression, depuis, a été phénoménale. Qui sait où elle s'arrêtera?

Ismaël Bamba - Receveur (Vert & Or de l'Université de Sherbrooke)

6'1'' 195 livres
Football collégial : Cougars de Champlain-Lennoxville
Coéquipier de Charbonneau-Campeau chez le Vert & Or l'an dernier, Bamba est un véritable marchand de vitesse. Menace constante dans les zones profondes, il peut s'échapper jusque dans la zone des buts chaque fois qu'il touche au ballon. Bamba représente également un redoutable retourneur de bottés. Les équipes de la CFL aiment bien miser sur des receveurs canadiens, alors que neuf ont été sélectionnés l'an dernier, dont quatre en première ronde. Avant d'atterrir à Sherbrooke, Bamba a joué deux saisons avec le Fighting Sioux de l'Université North Dakota (NCAA).

Arnaud Gascon-Nadon - Ailier défensif (Rouge et Or de l'Université Laval)

6'3'' 250 livres
Football collégial : Spartiates du Vieux Montréal
Après une saison à l'Université Rice (NCAA), Gascon-Nadon a profité de ses deux années chez le Rouge et Or pour s'établir comme l'un des joueurs de ligne défensive les plus dominants à avoir joué son football universitaire au Canada. Il est devenu le premier de l'histoire à remporter le trophée J.P. Metras - remis au meilleur joueur de ligne au Canada - à deux reprises. Terreur pour les quarts-arrières adverses, et véritable force quand vient le temps de contrer le jeu au sol, c'est l'un des ailiers défensifs les plus complets à être admissible au repêchage depuis longtemps. Seule inquiétude, une opération à un genou subie il y a plus d'un an pourrait effrayer certaines formations.

Matthew Norman - Ligne offensive (Mustangs de l'Université Western Ontario)

6'4'' 329 livres
Football collégial : Cheetahs de Vanier
Natif de Châteaugay, Norman s'est expatrié en Ontario après un glorieux passage chez les Cheetahs de Vanier. Chez les Mustangs, il s'est établi comme l'un des meilleurs joueurs de ligne offensive de la nation avec deux nominations sur la première équipe d'étoiles au pays. Il est également décrit par ses coéquipiers comme un grand leader. De plus, les joueurs canadiens de ligne offensive sont une denrée extrêmement recherchée, alors que 12 avaient été sélectionnés l'an dernier. C'est plus que toute autre position.

 

Suivre Rémi Aboussouan sur Twitter: www.twitter.com/RemiAboussouan