LES BLOGUES

Un investissement fédéral considérable pour les jeunes et la connaissance

23/08/2016 08:57 EDT | Actualisé 23/08/2016 08:57 EDT

Il y avait de nombreux visages souriants vendredi dernier parmi les étudiants, les membres du corps enseignant et les administrateurs à nos deux universités en Saskatchewan et à plusieurs autres établissements de formation supérieure de cette province. Se joignaient à eux maires et conseillers, membres d'assemblée et députés, hauts fonctionnaires du gouvernement de tous les paliers, gens d'affaires, dirigeants communautaires et membres du public.

L'occasion était l'annonce de plus de 63 millions de dollars en financement fédéral pour mettre à niveau l'état matériel des établissements de formation postsecondaires de la Saskatchewan et pour soutenir la quantité et la qualité des connaissances, de la science et de l'innovation que nous sommes en mesure de réaliser. J'étais enchanté de présenter cette excellente nouvelle.

Le nouveau financement fédéral était affecté dans le premier budget de Justin Trudeau en mars dernier. Dans un «Fonds d'investissement stratégique pour les établissements postsecondaires», ce financement représente 2 milliards de dollars au cours des deux prochaines années. Les ministres responsables sont Navdeep Bains (Innovation, Sciences et Développement économique) et Kirsty Duncan (Science).

Les demandes ont été présentées à la fin du printemps par les établissements d'apprentissage et de science partout au pays. Les projets retenus de la Saskatchewan sont parmi les premiers à être annoncés.

De manière significative, nos contributions fédérales d'un peu plus de 63 millions de dollars dans cette province permettront de tirer profit des fonds supplémentaires provenant d'autres partenaires financiers (c'est-à-dire, les établissements eux-mêmes, les gouvernements provinciaux et le secteur privé) pour un grand total de près de 137 millions de dollars investis dans la connaissance en Saskatchewan.

Voici la liste des investissements:

  • 27 600 000 à l'Université de Regina pour revitaliser complètement son campus patrimonial centenaire le long de College Avenue afin de fournir des installations d'apprentissage et de recherche de premier ordre et une nouvelle maison pour le Canadian Institute for Science and Innovation Policy et la Johnson-Shoyama School of Graduate Studies.
  • 2 400 000 à la University of Regina pour mettre à niveau et moderniser son Laboratory Building d'origine sur le campus principal.
  • 30 170 000 à la University of Saskatchewan pour construire un nouveau bâtiment de recherche en sciences collaboratives pour étendre sa suprématie reconnue en biosciences de toutes sortes, y compris l'agriculture et l'environnement.
  • 1 090 000 au St. Thomas More College (UofS) pour des mises à niveau visant l'énergie et l'efficacité et une grande amélioration de l'accès à sa bibliothèque de recherche exceptionnelle.
  • 815 000 au St. Peter's College at Muenster (UofS) pour un projet de production, de récolte et de traitement de biomasse.
  • 880 000 au Gabriel Dumont Institute à La Loche pour étendre son campus local et soutenir la formation de compétences des plus nécessaires et la formation aux adultes fondamentale.
  • 100 000 au Parkland College à Melville pour accroître sa capacité à perfectionner et à enseigner des compétences fondamentales de lutte contre les incendies en situation d'urgence.
  • 117 500 au Carlton Trail College à Punnichy pour accroître sa capacité de formation pour les compétences industrielles (dans le secteur de la potasse, par exemple), en particulier pour les Autochtones.

Ces investissements fédéraux font partie du plan central du gouvernement du Canada visant la progression de la croissance économique et de la productivité. Notre économie nationale était lente et stagnante pour la plus grande partie de la dernière décennie. Obtenir qu'elle reprenne sa croissance exige des mesures ciblées pour soutenir le pouvoir d'achat de la classe moyenne et nécessite des investissements intelligents dans les moteurs de croissance.

Nous avons donc coupé le taux d'imposition de la classe moyenne de près de sept pour cent. Nous avons également introduit une allocation canadienne pour enfants afin d'aider à défrayer le coût d'élever des enfants. Neuf familles sur dix recevront davantage de soutien financier fédéral chaque mois (non imposable) et quelque 300 000 enfants seront sortis de la pauvreté.

Nous avons augmenté les bourses aux étudiants afin d'aider près de 400 000 jeunes ayant un revenu faible ou moyen à accéder à l'éducation postsecondaire, sans ajouter à la dette des étudiants. Et nous renforçons le système de retraite pour les personnes âgées au moyen d'améliorations de la Sécurité de la vieillesse, du Supplément de revenu garanti et du RPC.

Nous apportons également d'importants nouveaux investissements dans l'infrastructure communautaire, y compris dans les projets primaires municipaux et provinciaux, en plus des services de transport en commun, de l'infrastructure sociale (comme les garderies, les centres pour personnes âgées et le logement abordable) et des projets environnementaux qui atténuent les conséquences du changement climatique ou permettent de s'y adapter.

Le Fonds d'investissement stratégique pour les établissements postsecondaires de 2 milliards de dollars est une partie clé de cet ensemble de mesures qui favorise la croissance et la productivité.

Des projets comme ceux que nous avons annoncés en Saskatchewan vendredi dernier créent d'excellents emplois en construction et de la croissance dans l'immédiat, tout en renforçant les capacités à générer des emplois plus nombreux et de meilleure qualité à l'avenir.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter