Rachel Décoste

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Rachel Décoste
 

Pourquoi les Québécois méconnaissent-ils l'histoire des Noirs au Canada?

Publication: 02/03/2013 09:27

Quand l'édition 2013 du Mois de l'histoire des Noirs (MHN) a commencé, une série de tweets a invité les Canadiens d'un océan à l'autre à gazouiller au sujet de leur personnage historique canadien de couleur noir favori. L'initiative avait pour but d'inciter les abonnés Twitter à revoir l'histoire des Noirs dans un contexte canadien. La thématique annuelle du MHN a pris naissance aux États-Unis en 1926. Alors qu'une motion parlementaire a officialisé le MHN au Canada en 1995, nombreux sont ceux qui ne savent à peu près rien sur la présence des Noirs, qui remonte à 1604.

Après la création des mots-clic (#MHNqc et #cdnBHM) pour distinguer le tsunami de tweets états-uniens du contenu canadien, la cyberquestion a été posée: «Quel est votre personnage historique canadien Noir préféré?»

Le billet de Rachel Décoste se poursuit après la galerie

Loading Slideshow...

Quoique le quiz ait piqué une centaine de députés provinciaux et fédéraux, de maires, de conseillers municipaux, d'animateurs de télé et de radio à travers le Canada, la constatation est flagrante: les Québécois répondent moins souvent à l'appel que les gens du RoC. Quand on compare le taux de participation entre le Québec et le reste du Canada, on constate que la question posée, simple au demeurant, a dû bloquer plusieurs Québécois. Comment expliquer le silence collectif? Voici quelques hypothèses.

Les Québécois n'apprennent pas l'histoire des Noirs à l'école

L'histoire des Noirs fait-elle partie du curriculum scolaire au Québec? Si on se fie aux répondants sur Twitter, plus les interlocuteurs sont jeunes, mieux ils sont informés. De plus, les Québécois de race noire ont, sans doute, pris le temps d'étudier leurs origines en suivant le trajet des Noirs qui les ont précédés au Canada et au Québec.

À LIRE AUSSI: Les Québécois tweetent le Mois de l'histoire des Noirs

Le Québec ne fait pas cavalier seul: cette omission historique existe en Ontario aussi. Dans le RoC, on a souvent passé par dessus l'histoire des Noirs. Dans le cas de la Colombie-Britannique, plusieurs ont a tout simplement biffé le fait qu'un immigrant Noir, né en Amérique du Sud, ait fondé la province côtière en 1858.

Pendant que les historiens de la Belle Province font la morale sur le «nègre blanc d'Amérique», ils ont passé le « nègre Noir du Québec » sous le silence. Se peut-il que cet épisode constitue une source de honte pour un peuple qui se dit aujourd'hui « ouvert sur le monde »? Il suffit de faire le pivot culturel afin de voir ce sombre chapitre comme une occasion de saluer les personnes courageuses qui ont lutté contre l'injustice et la discrimination. C'est une tactique positive que maitrisent parfaitement les Américains, qui ont érigé des statues, monté des expositions, renommé des boulevards pour que personne n'oublie leurs héros issus de groupes minoritaires. Pourquoi ne pas emboiter le pas au Canada?

Le seul personnage historique que l'on connaît est un criminel

Certains ne connaissent qu'un seul personnage historique canadien Noir, mais l'image qu'on a tracée de Marie-Josèphe-Angélique n'inspire pas l'admiration. L'esclave a été condamnée à mort pour un grave incendie dans le village qu'était Montréal, en 1734. Si des milliers d'esclaves (africains et amérindiens) vivotaient au Bas-Canada, un seul a décroché une place dans l'histoire de la métropole. Faudrait-il y voir un message colonial qui nourrit et noircit l'égard populaire envers les Afro-Canadiens? Ce méprisant criminel aux qualités de menteur et faisant recours à une violence meurtrière correspond-il aux idées préconçues qu'avaient épousées les Canadiens français de l'époque?

250 ans plus tard, à la lumière du 21e siècle et sans les lunettes aryennes euro-impérialistes, on fait autrement la lecture du procès de Mme Angélique. C'est évident qu'elle a servi de bouc émissaire - une négresse trop facile à lapider. La ville de Montréal lui a dédiée un parc en 2012.

Le seul personnage historique que l'on connaît est un Américain

Maintes personnes ont répondu que leur personnage historique canadien noir favori était l'icône du baseball, l'Afro-Américain Jackie Robinson, qui n'a passé qu'un an à Montréal avant de retourner au bercail. Les États-Uniens ont écrit leur histoire des Noirs à leur image - un récit où Montréal n'est qu'une apostrophe dans le cheminement de leur figure emblématique. Jackie Robinson demeure un symbole du progrès des Noirs dans la déségrégation de leur sport national à eux. Sa présence à Montréal n'a guère avancé la discrimination raciale dans notre sport national à nous.

Il ne faudrait pas que les Montréalais épousent l'américanisation (ou la louisianisation, comme dirait Gilles Proulx) de notre histoire. Les noms d'Herb Carnegie ou de Willie O'Ree devraient arriver en premier plan puisqu'ils ont franchi les barrières raciales du hockey.

De 1944-45 à 1947-48, Carnegie a lacé ses patins pour les équipes de Shawinigan et de Sherbrooke dans la Ligue de hockey senior du Québec. Il a mérité le titre de joueur par excellence en 1946, 1947 et 1949. Le talent des frères Carnegie a fait vibrer nulle autre que le jeune Jean Béliveau qui ne ratait jamais un match quand les Aces Noirs étaient en ville. Béliveau chantait les éloges à ce grand homme qu'était Herb Carnegie. Qu'attendent donc le reste des fanatiques de hockey?

Le Québec d'antan n'a pas été tendre à l'égard des Noirs

Même si les Noirs apparaissent tout au long du développement de la Nouvelle-France, les archives et les recensements en font faible mention. Les musiciens, les ménagers, les laboureurs agricoles comptaient parmi eux plusieurs Noirs. Jusqu'au 20e siècle, les emplois de porteurs ferroviaires étaient réservés presque exclusivement aux Noirs qui, d'ailleurs, étaient généralement ségrégés dans le quartier défavorisé de la Petite Bourgogne.

Plusieurs endroits à Montréal étaient tout simplement interdits aux personnes de couleur, comme c'était le cas dans le Sud des États-Unis avec les lois ségrégationnistes «Jim Crow». Une émission de Radio-Canada, enregistrée en 1968, fait le triste bilan de la discrimination au Québec. Quand un peuple est systématiquement écrasé, on constate peu d'individus qui osent se démarquer ou se soulever - surtout quand le précédent de Marie-Angélique sert de prototype décourageant.

L'histoire des Noirs est en train de s'écrire à l'instant
Quoique Vancouver, Toronto et la Nouvelle-Écosse aient acclamé leurs premiers médecins, avocats, policiers, conseillers municipaux et gouverneurs Noirs dans les années 1800, le Québec a tardé à accueillir la diversité raciale dans les postes clés de la société. À noter que ce regrettable retard se confirme aussi dans le dossier du droit des femmes (le QC ayant accordé le suffrage aux femmes en 1969, 40 ans après le RoC.)

Donc, le tweet originel était peut-être une question piège: les personnages canadiens Noirs dits «historiques» sont souvent très contemporains au Québec. Le premier policier Noir de Montréal date de 1974. Le premier Noir à passer le barreau du Québec (1956) est toujours vivant. Le premier homme de race Noire à été élu a l'Assemblée nationale en 1976. La première femme, Yolande James, en 2003. La première personne Noire à siéger au conseil municipal de Montréal a été désignée en 1994.

Quelle que soit la raison du lapsus et du silence collectif des personnalités québécoises sur la question posée via Twitter, l'heure de faire le bilan du passé, du présent et du futur de la place des Noirs dans la société québécoise s'impose. Le malaise mérite d'être dénoué afin de créer un espace de dialogue honnête et productif, ce en quoi les Québécois sont des chefs de file au Canada.

VOIR AUSSI: Les grandes dates de l'histoire des Noirs aux États-Unis

Loading Slideshow...
  • February 1

    In this May 3, 1963 file photo,a 17-year-old civil rights demonstrator, defying an anti-parade ordinance of Birmingham, Ala., is attacked by a police dog. Bill Hudson, an Associated Press photographer whose searing images of the civil rights era documented police brutality and galvanized the public, died Thursday, June 24, 2010 in Jacksonville, Fla. He was 77.

  • February 2

    1968 Olympic Games, Mexico City, Mexico, Men's 200 Metres Final, USA gold medalist Tommie Smith (C) and bronze medalist John Carlos give the black power salute as an anti-racial protest as they stand on the podium with Australian silver medallist Peter Norman

  • February 3

    The Rev. Dr. Martin Luther King Jr. and Malcolm X waiting for an unspecified press conference on March 26, 1964.

  • February 4

    Teenager Elizabeth Eckford (L) w. snarling white parents following as she is turned away fr. entering Central High School by Arkansas National Guardsmen under orders fr. Gov. Orval Faubus.

  • February 5

    Left to right: George E.C. Hayes, Thurgood Marshall, and James M. Nabrit following Supreme Court decision declaring segregation unconstitutional

  • February 6

    Rosa Parks, right, is kissed by Coretta Scott King, as she received the Martin Luther King, Jr. Non-violent Peace Prize in Atlanta, Jan. 14, 1980. Parks, who refused to give up her seat on a Montgomery, Ala., bus nearly 25 years ago, is the first woman to win the award. (AP Photo)

  • February 7

    18th November 1968: Elizabeth, the Queen Mother (1900 - 2002) goes backstage to meet the Supremes, Engelbert Humperdinck, Frankie Howerd and Petula Clark after a Royal Variety Performance at the London Palladium. The show is in aid of the Variety Artistes' Benevolent Fund. (Photo by Douglas Miller/Keystone/Getty Images)

  • February 8

    US pop star and entertainer Michael Jackson performs with Sammy Davis Junior August 14, 1988 in Monaco. (Photo credit: AFP/Getty Images)

  • February 9

    Betty Shabazz at her husband, Malcolm X's funeral in Hartsdale, New York in 1965.

  • February 10

    In this May 25, 1965, file photo, heavyweight champion Muhammad Ali stands over fallen challenger Sonny Liston, after dropping Liston with a short hard right to the jaw in Lewiston, Maine. (AP Photo/John Rooney, File)

  • February 11

    TAMPA, FL - JANUARY 27: Whitney Houston sings the National Anthem before a game with the New York Giants taking on the Buffalo Bills prior to Super Bowl XXV at Tampa Stadium on January 27, 1991 in Tampa, Florida. The Giants won 20-19. (Photo by George Rose/Getty Images)

  • February 12

    In this January 1, 1945 photo, Lena Horne visits with the Tuskegee Airmen.

  • February 13

    In this March 1, 1964, photo, heavyweight boxing champion Muhammad Ali, right, is shown with black muslim leader Malcolm X outside the Trans-Lux Newsreel Theater in New York, after viewing the screening of a film about Ali's title fight with Sonny Liston. (AP Photo/File)

  • February 14

    Georgia native son, singer Ray Charles, rocks to the ovation he received from a joint session of the Georgia Legislature in Atlanta, March 7, 1979. The Assembly made his version of the song "Georgia On My Mind" the official state song after he sang it to the session. (AP Photo/Charles Kelly)

  • February 15

    John H. Johnson, publisher of Jet and Ebony magazines, left, and actor Bill Cosby, center, join the Rev. Jesse Jackson at a benefit reception for Operation PUSH, in Chicago, Ill., on April 1, 1982. (AP Photo)

  • February 16

    American singer Michael Jackson (1958 - 2009) is granted a star on the Hollywood Walk of Fame, Los Angeles, 20th November 1984.

  • February 17

    Day of Pilgrimage protest begins on December 5, 1955, with black Montgomery citizens walking to work, part of their boycott of buses in the wake of the Rosa Parks incident. (Photo by Grey Villet//Time Life Pictures/Getty Images)

  • February 18

    In this Aug. 1922 file photo, Marcus Garvey is shown in a military uniform as the "Provisional President of Africa" during a parade on the opening day of the annual Convention of the Negro Peoples of the World at Lenox Avenue in Harlem, New York City. A century ago, Garvey helped spark movements from African nationalist independence to American civil rights to self-sufficiency in black commerce. Jamaican students in every grade from kindergarten through high school have began studying the teachings of the 1920-era black nationalist leader in a new mandatory civics program in schools across this predominantly black country of 2.8 million people. (AP Photo/File)

  • February 19

    Los Angeles Lakers' Wilt Chamberlain, left, stands beside a backboard and hoop trophy that was presented to him after he became the all-time leading rebounder in NBA history, in Los Angeles, Jan. 31, 1972. (AP Photo)

  • February 20

    Broadway was a snowstorm canyon as proud Manhattanites feted returned U.S. Olympic stars with a fleecy ticker tape parade in New York on Sept. 3, 1936. The fellow with the broad grin in the foreground is Jesse Owens, who won three gold medals and helped other athletes win another for the U.S. (AP Photo)

  • February 21

    Black Nationalist ldr. Malcolm X at podium during rally w. others in bkgrd. Malcolm X was later assassinated on February 21, 1965, by members of the Nation of Islam.

  • February 22

    At the funeral for slain Civil Rights leader Medgar Evers, his wife, Myrlie Evers (second right), comforts their son, Darryl Kenyatta Evers, while daughter Reena Denise Evers (center, in white dress) wipes her own tears, Jackson, Mississippi, June 15, 1963.

  • February 23

    1958: A Caucasian policeman speaks with African-American protesters during a sit-in at Brown's Basement Luncheonette, Oklahoma.

  • February 24

    American actress Hattie McDaniel (1895 - 1952) with her Academy Award of Merit for Outstanding Achievement, circa 1945. McDaniel won an Oscar for Best Supporting Actress for her role of Mammy in 'Gone With The Wind', making her the first African-American to win an Academy Award.

  • February 25

    The First Colored Senator and Representatives, in the 41st and 42nd Congress of the US. Top standing left to right: Robert C. De Large, M.C. of S. Carolina; and Jefferson H. Long, M.C. of Georgia. Seated, left to right: U.S. Senator H.R. Revels of Mississippi; Benj. S. Turner, M.C. of Alabama; Josiah T. Walls, M.C. of Florida; Joseph H. Rainy, M.C. of S. Carolina; and R. Brown Elliot, M.C. of S. Carolina. Lithograph by Currier and Ives, 1872.

  • February 26

    Black Panther Party co-founder Huey P. Newton (1942 - 1989) (center) smiles as he raises his fist from a podium at the Revolutionary People's Party Constitutional Convention, Philadelphia, Pennsylvania, early September 1970.

  • February 27

    Attendees at the Million Man March raise their hands in fists and peace/victory signs October 16, 1995 in Washington, DC. The purpose of the march was to galvanize men to respect themselves and others spiritually, morally, mentally, socially, politically and economically.

  • February 28

    Anti-apartheid leader and African National Congress (ANC) member Nelson Mandela (C, L) and his wife Winnie raise fists upon Mandela's release from Victor Verster prison on February 11, 1990 in Paarl. AFP PHOTO ALEXANDER JOE

 

Suivre Rachel Décoste sur Twitter: www.twitter.com/RachelDecoste

Suivre Le HuffPost Québec