Huffpost Canada Quebec qc
Rachad Antonius Headshot

Lettre ouverte à Guy A. Lepage: Tout le monde en parle sans en parler!

Publication: Mis à jour:

S'il fallait démontrer l'incapacité des grands médias au Québec de donner l'heure juste sur le conflit israélo-palestinien, l'émission Tout le monde en parle du dimanche 9 février 2014 l'a fait de façon tristement convaincante.

Voulant «coincer» le ministre Chris Alexander (c'est bien le style - fort apprécié - de l'émission) par des questions embarrassantes sur la position honteuse du Canada sur la question du conflit entre Israël et les Palestiniens, vous êtes resté muet devant les mensonges énormes qu'a énoncés le ministre en réponse. Votre silence embarrassé a sans doute eu comme effet de donner crédit à ces mensonges. Le pire est que, j'en suis convaincu, vous avez agi de bonne foi. Mais c'est l'information pertinente qui vous manquait.

Chris Alexander a affirmé que l'ensemble des pays arabes ne veulent pas reconnaître Israël et qu'ils veulent le détruire. Or, la Ligue arabe a entériné une proposition de reconnaissance et de normalisation totale avec Israël en 2002, faite à l'initiative de l'Arabie saoudite. Cette offre a été faite à la condition qu'Israël se retire des territoires occupés en 1967, en conformité avec le droit international. C'est Israël qui a refusé. C'est une information facilement disponible et vérifiable. Cette condition (le retrait) était tout à fait compatible avec la position officielle du ministère des Affaires extérieures et du Commerce international du Canada, qui écrit sur son site web:

Le Canada ne reconnaît pas le contrôle permanent exercé par Israël sur les territoires occupés en 1967 (le plateau du Golan, la Cisjordanie, Jérusalem-Est et la bande de Gaza). La Quatrième Convention de Genève s'applique dans les territoires occupés [...]. Les colonies de peuplement israéliennes dans les territoires occupés sont contraires à la quatrième Convention de Genève. Elles constituent en outre un obstacle sérieux à l'instauration d'une paix globale, juste et durable.

Des pays arabes ont réitéré l'offre en 2013, en la diluant un peu puisqu'ils ne réclamaient plus le retrait de tous les territoires occupés, mais l'échange de territoires, ce qui signifie qu'Israël garderait (entre autres) la partie arabe de Jérusalem qu'il a annexée, en échange de quelques kilomètres carrés de désert qu'il cèderait aux Palestiniens. Israël a encore refusé. Mais, M. Lepage, vous n'avez pas été capable de rétorquer au ministre, donnant l'impression que c'est lui qui avait raison.

Quand Israël et le Canada demandent aux Palestiniens et aux pays arabes de reconnaître l'État hébreu, ils ne parlent pas d'un Israël qui vivrait dans les frontières que lui reconnaît actuellement le droit international. Ils veulent qu'Israël soit reconnu sur les territoires où il a installé ses colons, c'est-à-dire que soit reconnue la légitimité de cette occupation. C'est cela qui est refusé. La position actuelle du gouvernement Harper et de Chris Alexander viole donc tant l'esprit que la lettre de la position officielle du Canada. Mais Tout le monde en parle n'en a malheureusement pas parlé ... .

Sur la question de la démocratie, vous n'avez pas su lui dire qu'il y a une discrimination officielle et systématique envers les non-juifs, même nés sur le territoire israélien. Un Palestinien non juif né à Jérusalem de parents, grands-parents et arrière-grands-parents palestiniens n'a pas les mêmes droits de résidence dans sa propre maison qu'un Juif canadien qui vient d'immigrer en Israël. Les violations des droits des Palestiniens sont quotidiennes et massives. Un seul exemple d'expulsion de Palestiniens de leur terre pour faire la place aux colons juifs aurait suffi à contrer le bluff du ministre concernant la démocratie. Car ce ne sont pas là des erreurs administratives de la part d'un fonctionnaire israélien zélé, c'est l'essence de la politique d'occupation du territoire. Une politique qui est la cause principale de la perpétuation du conflit.

Ces informations sont facilement disponibles, y compris sur des sites israéliens qui s'intéressent aux droits de la personne, tel que celui de B'Tselem ou celui du Israeli Committee against House Demolitions.

Même si TLMEP n'est pas une émission d'information, vous avez une responsabilité morale envers vos téléspectateurs, M. Lepage. Ne serait-ce à cause de l'image de TLMEP pour son discours critique envers vos invités. Dans ce cas, non seulement vous n'avez pas été critique, mais votre silence a contribué un peu plus à la désinformation. Que ferez-vous pour corriger la situation?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Close
Le voyage de Stephen Harper au Proche-Orient
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?