LES BLOGUES

Monsieur Poutine, que se cache-t-il derrière votre masque de super-héros?

14/08/2016 10:34 EDT | Actualisé 16/08/2016 10:22 EDT

Cher président Poutine,

Je me permets de vous écrire, en tant que simple citoyen canadien, pour contester votre politique guerrière. Je sais que vous n'avez que faire de mon opinion et de ma personne que vous pourriez écraser à tout moment comme une mouche insignifiante. Résidant à Londres, je sais ô combien votre efficacité n'a guère de limites... on se souvient tous ici du polonium 210 que vous avez fait déverser dans une théière dans un restaurant japonais au cœur de la capitale anglaise, juste pour éliminer votre ancien collègue, devenu alors citoyen britannique, qui eut l'imprudence de nuire à votre réputation.

Mais voyez-vous, prendre ma plume est ma façon de résister contre l'agression, l'humiliation, la violence, la haine, le nationalisme agressif, le meurtre, la guerre dont vous êtes désormais devenu le héraut.

Ce n'est plus un secret de polichinelle, nous savons que vous préparez une nouvelle guerre en Ukraine, ce pays que vous détestez tant, tellement votre ego aurait été blessé par les révolutions de 2004 et de 2014. La fraternité entre les peuples slaves a bien disparu dans votre discours, ou si elle existe un tant soit peu dans votre cœur, sachez que votre politique d'homme fort, du super-héros, brise des milliers de familles ukrainiennes, qui enterrent chaque jour plusieurs jeunes hommes et jeunes femmes qui tenaient en eux le désir de liberté et la volonté de faire de l'Ukraine un État de droit européen.

Je ne m'attarderai pas ici aux centaines d'enfants massacrés aveuglément par vos avions de chasse en Syrie... Si ce pays du Levant a plongé dans la barbarie, cela est en partie dû à votre soutien inconditionnel à l'impitoyable dynastie Assad, si bien que toute transition consensuelle et paisible avait été impossible dès le départ.

Il est regrettable que vous ayez précipité toute une grande nation dans votre volonté de domination.

Il est clair que votre propagande internationale grâce à RT (Russia Today), aux nombreux pots de vin généreusement offerts à certains arrivistes et affairistes opportunistes en Occident et à votre appui indéfectible aux leaders des partis d'extrême droite et d'extrême gauche d'Europe ont donné un certain résultat incontestable. Combien de fois ai-je entendu par des intellectuels français, britanniques, espagnols et même sud-américains que vous êtes le véritable rempart contre l'islamisme obscurantiste, que la Révolution de la dignité sur la place Maïdan à Kiev fut un coup orchestré par la CIA? Par chance pour vous, ces gens n'ont aucune idée de la réalité concernant la radicalisation des musulmans dans les républiques autonomes russes du Daghestan et de Tchétchénie ; ils n'ont jamais mis les pieds dans le Caucase, ni même en Ukraine, et d'ailleurs répètent bêtement que ce pays est divisé entre Ukrainiens et russophones. Et oui, s'ils avaient mis les pieds à Kyiv, ils auraient vu que la langue véhiculaire est toujours le russe, s'ils sont capables bien entendu de faire la distinction entre le russe et l'ukrainien.

Votre guerre planifiée contre l'Ukraine par la Crimée - à un moment où l'Europe est affaiblie par le Brexit, par le terrorisme islamiste en France, par la crise des migrants en Allemagne, par l'instabilité politique en Turquie et au moment où les États-Unis sont paralysés par la peur d'une élection présidentielle «trumpeuse» - sera au final contreproductive car elle amènera une hostilité entre vos deux pays pour des générations et ne fera qu'accélérer l'occidentalisation de l'Ukraine libre. Votre chaos déclenchera un changement de gouvernement à Kiev, de nouvelles réformes plus poussées et le début d'une dérussification avec, cette fois-ci, l'aval populaire, que ce soit à Kyiv, à Odesa, à Kharkiv ou à Dnipro (j'écris expressément ces noms de villes avec la nouvelle orthographe ukrainienne).

Que restera-t-il de la Russie à votre mort? Un pays ruiné économiquement qui s'est coupé de cette Europe prospère qui lui était pourtant bienveillante, une paupérisation générale de la population (depuis votre politique belliciste en Ukraine), une démographie en pleine chute, accélérée par l'alcoolisme qui réduit désormais l'espérance de vie chez les hommes à 60 ans en Russie et à 57 ans en Sibérie. Une Sibérie, au fil des ans, peuplée de Chinois qui demanderont un jour ou l'autre le rattachement à la Chine. On récolte ce que l'on sème, me diriez vous?

Il restera une Russie entourée de voisins hostiles à votre empire, qu'ils soient Ukrainiens, Géorgiens, Azerbaïdjanais, Moldaves, Polonais, Baltes, Arméniens, Roumains, Scandinaves et même Turcs. Sans doute vos fidèles amis biélorusses et kazakhs commencent-ils déjà à se méfier de votre pays ravagé par la corruption et surtout piégé par une logique à la fois irrédentiste et belliqueuse. Il restera une nation russe prise dans la tourmente de la peur du complot dont les Ukrainiens, la CIA, les immigrants, les catholiques, les musulmans, les juifs, les homosexuels, les militants des droits de l'homme seront pointés du doigt comme les fauteurs de trouble.

Comme vous le savez, dans tous les courants spirituels, la vanité, l'ego, l'avidité et le pouvoir sont les perditions de l'être humain. Il est regrettable que vous ayez précipité toute une grande nation dans votre volonté de domination qui n'apporte à ce monde si bas que peur, haine, crimes, colère, vengeance, chagrin et désordre. Sur votre lit de mort, le miroir de la révélation vous projettera votre vrai visage. Une fois le masque de super-héros tombé, le reflet vous renverra le néant, le vide infini, votre propre chute et damnation.

Il n'est pas encore trop tard pour la rédemption. Inspirez-vous de la Norvège, qui a l'intention d'offrir une montagne gigantesque à son voisin finlandais pour marquer le centenaire de la Finlande et l'amitié entre ces deux nations. Faites la paix et non la guerre, restituez la Crimée et le Donbass à vos frères slaves et devenez source d'inspiration pour les milliards de petits êtres humains que nous sommes et qui rêvons d'un meilleur monde. Vous en avez le pouvoir. Il ne vous reste plus que le courage pour faire le premier pas.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Vladimir Poutine

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter