LES BLOGUES

Je n'ai plus d'appartenance religieuse et j'en suis fier

J'ai entrepris le processus d'apostasie au sein de l'Église catholique et plusieurs personnes m'ont demandé : pourquoi?

10/09/2017 08:00 EDT | Actualisé 18/09/2017 09:43 EDT
Getty Images/iStockphoto
J'aimerais savoir comment un nourrisson est en mesure de faire un choix éclairé quant à son adhérence au catholicisme, voire l'islam, le judaïsme, etc.

Dernièrement, j'ai entrepris le processus d'apostasie au sein de l'Église catholique et plusieurs personnes m'ont demandé : pourquoi?

Les gens se demandent une telle chose parce qu'au fond, c'est vrai: on peut être catholique non-pratiquant et ne jamais participer à la vie religieuse. On peut simplement être catégorisé comme catholique sans jamais pour autant y participer. En fait, c'est assurément ce qu'une majorité de Québécois fait présentement, sans pour autant porter attention à ce que cela change. Si on retourne la question à ceux-ci, ils deviennent désemparés. Pourquoi es-tu catholique alors? Je ne veux pas généraliser sur ce que j'ai entendu, mais il y en a de toutes les couleurs. Certains n'y accordent qu'un point de vue strictement traditionnel. Mes parents m'ont baptisé et je le ferai avec mes enfants et ainsi de suite. Souvent, ces mêmes personnes sont non-pratiquantes et ne vont à l'église qu'à Noël ou lors de décès de proches. En même temps, il ne faut pas généraliser, j'imagine que ça existe des milléniaux pratiquants.

D'autres ont été baptisés, mais n'ont pas l'intention de faire baptiser leur propre enfant. La plupart du temps, ces personnes m'ont affirmé vouloir laisser à leur enfant le choix ou non d'intégrer une communauté religieuse une fois adulte. Pour ce qui est de leur pratique, ils ne vont encore une fois à l'église que lors d'événements spéciaux ou pas du tout simplement.

Qu'est-ce que ça change vraiment?

D'un point de vue strictement géographique, nous sommes catholiques parce que les Français nous ont jadis colonisés avec leur religion. Qu'à cela ne tienne, les Anglais ont eu beau essayer de nous faire rentrer leur Protestantisme dans la gorge, notre endoctrinement était déjà bien amorcé.

Donc, si je comprends bien, on serait nés en Indonésie et il y aurait de fortes chances qu'on soit musulmans. Mais encore, on serait nés en Israël et il y aurait de fortes chances qu'on soit juifs. Donc, qu'est-ce qui fait que par simple tradition et condition géographique on soit encore une majorité de catholiques non-pratiquants? Parce qu'une majorité de Québécois se demande encore qu'est-ce que ça change.

L'Église catholique compte pour 1 milliard 200 millions de fidèles pratiquants ou non

L'Église catholique compte pour 1 milliard 200 millions de fidèles pratiquants ou non. Personnellement, quand je vois des personnes issues de ma génération faire baptiser leur enfant, j'en ai des sueurs froides. Je ne comprends pas pourquoi on accepte encore que des bébés naissants soient intégrés à une religion, et ce, même si cela est fait par pure tradition. On n'a pas à se demander comment ils ont fait pour générer une communauté religieuse d'un milliard de fidèles.

Si les catholiques étaient bien à cheval sur les principes de leur religion, cela irait de soi. Jésus n'était-il pas dans la vingtaine lorsqu'il s'est lui-même fait baptiser par Jean au bord du Jourdain? D'ailleurs, certaines personnes verront cela d'une manière différente, mais pour moi c'est la même chose. Au Québec, on doit attendre l'âge de 16 ans avant de pouvoir adhérer à un parti politique. On considère qu'à partir de cet âge on est davantage en mesure de faire un choix éclairé quant à nos allégeances politiques.

Alors, pourquoi en est-il autrement pour la religion? Abstenez-vous de me parler de tradition s'il vous plaît. J'aimerais savoir comment un nourrisson est en mesure de faire un choix éclairé quant à son adhérence au catholicisme, voire l'islam, le judaïsme, etc.

Mes parents m'ont fait baptiser à une époque où mes grands-parents paternels étaient encore très religieux. Eux-mêmes allaient à l'Église tous les dimanches. C'était bel et bien une autre époque et je ne leur en veux pas, mais rien ne m'empêche aujourd'hui de déserter cette communauté religieuse et ce n'est certainement pas pour en intégrer une autre.

Maintenant l'apostasie

Je n'ai plus d'appartenance religieuse et j'en suis fier. Je n'avais jamais eu la vocation religieuse et le fait d'être répertorié comme un fidèle de l'Église ne me plaisait pas du tout. D'ailleurs, bien qu'apostasié, on m'a informé que l'acte de baptême ne sera pas effacé des registres de l'Église parce qu'il s'agit d'un sacrement indélébile. L'idée de les poursuivre pour atteinte au droit à la vie privée m'a même effleuré l'esprit. Pas l'Esprit saint on s'entend.

Ça y est, tu es convaincu? C'est facile et gratuit en plus à part pour le timbre. Tu envoies une lettre au diocèse de la paroisse où tu as été baptisé et le tour est joué. J'ai été baptisé tel jour, sous le nom de, par tel prêtre, dans telle paroisse, je veux être excommunié/apostasié, et le tout signé par deux témoins. Notes bien que tu peux spécifier que tu es hérétique et que tu as fait des incantations sataniques peut-être que ça va accélérer le processus, ça m'a quand même pris plus de deux mois recevoir une réponse. À méditer.

AOL

Plus d'un milliard de catholiques dans le monde. Sur ce milliard, si les personnes qui ne sont là seulement que par tradition décidaient de se faire apostasier, on ne serait pas là à se demander au fond qu'est-ce que ça change?

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost