Pierre Martin

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Pierre Martin
 

Humour et politique: l'élection de 2012 fera-t-elle mentir Will Rogers?

Publication: 09/05/2012 10:36

Je fais une petite pause des commentaires d'actualité « sérieux » cette semaine pour aborder le sujet non moins sérieux de l'humour politique. Que peuvent nous apprendre les humoristes sur la politique américaine? En fait, ils peuvent nous en apprendre pas mal. Sans blague. Après tout, comme le disait Groucho Marx : «Tous les hommes naissent semblables... sauf les républicains et les démocrates».

Il y aurait lieu de remonter pas mal loin en arrière, car les commentateurs politiques de la jeune république étaient assez redoutables, mais le classique contemporain est certainement Will Rogers, un cowboy, acteur de cinéma et l'un des premiers purs produits du star-system hollywoodien de la belle époque du cinéma muet. Will Rogers était aussi un « stand-up comic » à l'humour mordant qui en avait gros à dire sur les déboires du Parti démocrate des années folles de la décennie 1920. Sa plus célèbre citation est sans doute celle-ci, que tous les observateurs de la sccène politique américaine connaissent : « I am not a member of any organized political party. I am a Democrat. » (Je ne suis pas membre d'un parti politique organisé. Je suis un démocrate.) Mais il y en a d'autres. Par exemple : « Democrats never agree on anything, that's why they're Democrats. If they agreed with each other, they would be Republicans. » (les democrats ne s'entendent jamais sur rien. S'ils s'entendaient entre eux, ils seraient républicains). Il y a aussi celle-ci, qui est savoureuse (si vous me pardonnez l'expression dans ce contexte particulier) et ma préférée : « The difference between a Republican and a Democrat is the Democrat is a cannibal -- they have to live off each other--while the Republicans, why, they live off the Democrats. » (la difference entre un républicain et un démocrate est que le démocrate est un cannibale qui vit au dépens des autres démocrates. Le républicain, lui, eh bien il est aussi un cannibale qui vit aux dépens des démocrates).

Que nous disent ces citations, qui font désormais partie du folklore politique américain ? Elles nous disent que, en période électorale, les républicains ont eu de tout temps la réputation d'être le parti discipliné, qui gardait les yeux fixés sur l'objectif de la victoire, alors que les démocrates ont eu la réputation d'un parti porté aux dissensions internes qui ont maintes fois miné ses aspirations électorales. Plus près de nous, le comédien David Letterman disait aumoment de la déroute des armées de Saddam Hussein en Irak il y a quelques années : « Iraq's elite Republican Guard is doing so badly they're changing their name to the Democratic Guard. » (La troupe d'élite de Saddam Hussein, la garde républicaine, est tellement en déroute qu'on l'appelle maintenant la garde démocrate).

Lisez la suite de ce billet sur le blogue de Pierre Martin.

 

Suivre Pierre Martin sur Twitter: www.twitter.com/@pmartin_UdeM

Suivre Le HuffPost Québec