LES BLOGUES

Prêteriez-vous 1 milliard $ USD à Bombardier?

31/10/2015 09:13 EDT | Actualisé 31/10/2016 05:12 EDT

Le 29 octobre dernier, le gouvernement du Québec a annoncé qu'il prêtera 1,0 milliard $ USD à Bombardier. C'est 1,34 milliard $ CAD.

Suite à cette annonce, l'action de Bombardier a perdu plus de 17 % de sa valeur en quelques heures. Les boursicoteurs sont méfiants.

2015-10-30-1446176596-535134-Bombardier29octobre20151029170741.png

Les boursicoteurs sont méfiants depuis longtemps. L'action a perdu près de 69 % de sa valeur depuis cinq ans.

2015-10-30-1446176659-6612528-Bombardier5ans20151029173635.png

Les boursicoteurs se méfient depuis très longtemps parce que Bombardier est un «Corporate Welfare Bum» qui a souvent quémandé et qui a coûté cher aux contribuables. Malgré une hausse extraordinaire en début de millénaire, l'action vaut présentement à peu près la moitié de sa valeur d'il y a vingt ans.

2015-10-30-1446176717-538381-Bombardier20ans20151029173245.png

Après avoir examiné ces trois tableaux provenant de Yahoo! Finance, risqueriez-vous une rondelette somme d'argent dans Bombardier? Pas moi...

Je n'achète pas beaucoup à la bourse. Quand je le fais, ce sont des actions de compagnies avec une longue courbe ascendante. Je me méfie comme la peste des compagnies avec une courbe descendante comme celle de Bombardier.

De mon point de vue, la division aéronautique de Bombardier est pratiquement en faillite. Bombardier a été incapable de trouver un partenaire privé pour partager le risque. Pourquoi? Vraisemblablement parce que le privé juge le risque trop élevé... Si Bombardier avait trouvé un partenaire privé, elle n'aurait certainement pas demandé l'aide du gouvernement. Cette aide en est une de dernier recours. Cela pourrait miner la confiance d'acheteurs éventuels. Si les clients se méfient, ils n'achèteront pas. Si personne n'achète, la division aéronautique sera acculée à la faillite et le gouvernement perdra 1,34 milliard $.

Si vous étiez acheteur, craignant que votre vendeur fasse bientôt faillite, achèteriez-vous quand même? Pas moi...

Le gouvernement n'a pas d'argent. Il devra emprunter l'argent qu'il veut prêter à Bombardier. Il augmentera le déficit qu'il prétend combattre.

Nous sommes 6,4 millions de contribuables au Québec, mais seulement 4 millions paient des impôts. Ceux-là emprunteront donc en moyenne 330 $ pour les prêter sans garantie de remboursement.

Calculé autrement, nous sommes 2,2 millions de familles. Chacune empruntera en moyenne 600 $ pour les prêter sans garantie de remboursement.

Si vraiment nous avons les moyens de nous endetter d'un autre 1,34 milliard $, il me semble qu'il y aurait mieux à faire que de risquer tout cet argent pour quelqu'un qui n'en a pas besoin. Bombardier dit qu'elle a de "solides liquidités de 3,7 milliards $". Si elle a confiance en son produit, qu'elle assume les risques. Elle en a les moyens.

Par ailleurs, la rémunération de la haute direction totalise plus de 17 millions $. Quand on vaut cher de même, on doit être capable de se débrouiller tout seul, n'est-ce pas?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

La CSeries de Bombardier

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter