LES BLOGUES

La jalousie selon la thérapie des schémas

30/09/2016 08:12 EDT | Actualisé 30/09/2016 08:12 EDT

Voici le troisième article de ma série expliquant différentes facettes de la jalousie. Maintenant, je vais aborder cette problématique sous l'angle de la thérapie des schémas.

Premièrement, la thérapie des schémas s'intéresse à nos «cartes mentales», nos façons de percevoir le monde. Celles-ci sont façonnées la plupart du temps à partir de nos expériences infantiles. Même adultes, nous avons tendance à croire (plus ou moins consciemment) que les conditions présentes dans notre environnement durant l'enfance correspondent à la réalité. Par exemple, si vous avez été abusés émotionnellement durant l'enfance, vous deviendrez davantage susceptibles de percevoir le monde comme un endroit dangereux et d'ainsi développer un schéma d'inadaptation précoce de type «méfiance-abus».

Plus particulièrement pour la jalousie, je pense que trois schémas peuvent être particulièrement en cause:

Abandon : Ici, nous sommes hypersensibles à tout signe montrant que notre partenaire pourrait nous abandonner. Il y a une grande anxiété de séparation. Pour compenser ce schéma, l'individu aura tendance à vouloir contrôler le comportement de l'autre pour se rassurer ou bien se sacrifier dans la relation pour être sûr que l'autre ne nous abandonne pas. Inconsciemment, les gens dotés d'un schéma d'abandon sont attirés par des partenaires instables. Pourquoi? C'est ce qui leur est familier, c'est la «chimie du schéma» qui prend effet.

DU MÊME AUTEUR

>La jalousie, selon une lumière humaniste existentielle

>La jalousie, selon une lumière interactionnelle systémique


Manque affectif : Ici, nous sommes en grand manque d'amour et nous voulons nous assurer que notre source d'affection soit encore présente. Ce schéma est particulièrement douloureux, ce qui fait que personne ne veut le ressentir. La plupart l'évitent ou le combattent. Comme stratégie d'adaptation, certains «contre-attaquent» leur schéma en devenant très exigeants envers leur partenaire. Ainsi, il n'est pas toléré que celui-ci sorte trop souvent ou voit d'autres amis.

Imperfection : Ici, nous nous sentons inférieurs aux autres. Si notre partenaire sourit à un autre individu, nous nous sentons rabaissés. L'individu ayant un schéma d'imperfection pourra voir les autres comme des rivaux potentiels supérieurs à lui. Ainsi, la jalousie deviendra un mécanisme de contrôle pour éviter que le schéma se déclenche. Par exemple, un homme pourrait interdire à sa femme de porter des mini-jupes afin d'éviter qu'elle attire trop de regards ou d'hommes qui oseraient l'approcher.

L'une des solutions pour remédier à la jalousie est de comprendre l'origine de nos schémas et de changer les croyances irrationnelles sous-jacentes du type: il va m'abandonner, personne ne peut m'aimer, je suis inférieur aux autres. Il est aidant de se dire que les conditions dans notre enfance étaient difficiles, mais que maintenant, il n'y a plus de danger, car l'environnement n'est plus hostile. Ainsi, nos schémas qui nous protégeaient à l'époque ne nous servent plus!

Pour d'autres articles, veuillez consulter mon site web.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Huit secrets pour l'amour à long terme

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter