LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Pierre-Guy Veer Headshot

Burger King nous rappelle l'existence de la courbe de Laffer

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le 24 août, Burger King et Tim Hortons ont annoncé l'ouverture de discussions qui pourraient mener à former la troisième plus grande chaine de restauration rapide au monde, derrière McDonald et PFK. Si la fusion se réalisait, le siège social de la compagnie déménagerait de Miami en Floride à Oakville (banlieue de Toronto), permettant ainsi à BK de réaliser une « inversion fiscale » (fiscal inversion, c'est-à-dire changer de pays afin de profiter d'un meilleur régime fiscal).

Surveillez bien l'Internet, car à l'instar de la pharmacie Walgreens, il y a fort à parier qu'on appellera au boycott de la chaine de restauration pour cette action. Il n'y a pas de mal en soi à faire un tel appel. Quand on n'est pas satisfait d'une compagnie, peu importe la raison, il est de notre droit, voire de notre devoir, de ne pas faire affaire avec elle. Cela peut mener à une rétractation d'actions jugées répréhensibles, comme l'ont fait Walgreens mais aussi Coors.

Par contre, je m'objecte à ce que BK, ou quelle compagnie que ce soit, puisse être étiqueté comme traitre. En effet, si BK venant qu'à s'établir au Canada, il ne trahirait la confiance de personne ni n'agirait « par perfidie contre la sécurité de son pays. » La compagnie ne ferait qu'agir rationnellement afin de garder l'argent qu'elle a légitimement gagné en répondant à une demande (en n'offrant pas les produits les plus santé, certes, mais c'est un autre débat).

En fait, elle ne fait que confirmer, une fois de plus, l'existence de la courbe de Laffer, qui peut se résumer à « trop d'impôt tue l'impôt ». Ça va de soi : à moins de vivre complètement hors de soi, on travaille afin d'accumuler de l'argent pour soi afin de se permettre les nécessités de la vie et parfois plus. Plus les taxes et impôts augmentent, plus les gens se rendent comptent que le jeu n'en vaut pas la chandelle.

C'est en grande partie ce qui explique pourquoi les hausses d'impôts et de tarifs du précédent gouvernement du PQ n'ont pas généré les revenus escomptés. Puisque les incitatifs au travail étaient moindres - hausses d'impôts et de taxe, possible hausse des redevances minières, notamment - les gens ont moins travaillé, l'ont fait « au noir » ou sont simplement déménagés.

La même chose s'applique aux États-Unis. Le pays a l'impôt des sociétés le plus élevé au monde (40 %) quand on fait la moyenne à tous les niveaux de gouvernement - le taux de 55 % aux Émirats arabes unis est rarement payé. Quant à l'impôt sur le revenu, il est le plus progressif de l'OCDE.

De plus, bien qu'ils ne « détiennent » que 33,5 % des revenus, les 10 % le plus riche du pays paient 45,1 % de tout l'impôt sur le revenu. Est-ce donc ça, la « juste part »? Il n'est donc pas surprenant de voir autant de gens riches renoncer à leur citoyenneté.

Pourtant, s'il y a bien un pays qui connait l'effet positif des baisses d'impôts, c'est bien les États-Unis. À trois reprises (années 20, années 60 et années 80), le gouvernement avait massivement diminué les impôts... et augmenté les revenus. À l'inverse, quand le gouvernement a augmenté les impôts et/ou la réglementation dans les années 30, 70 et fin 80, l'économie s'en est vite ressentie, de même que les revenus nominaux du gouvernement.

Bref, si l'Oncle Sam veut mettre un terme à l'exil (ou la menace d'exil) de ses citoyens et compagnies, il n'y a qu'une solution acceptable dans un monde relativement libre : diminuer les impôts. Puisque personne n'a un droit moral à l'argent des autres, cette action permettra aux gens d'utiliser leur argent comme bon leur semble et surtout plus frugalement.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Close
Tim Hortons-Burger King Hybrid Foods
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?