LES BLOGUES

Fluoration de l'eau: citoyens inquiets ou lapins crétins?

11/01/2015 09:35 EST | Actualisé 13/03/2015 05:12 EDT

Dans le Devoir du 31 décembre, Mireille Guay et Gilles Parent signaient une lettre d'opinion : Fluoration: faire confiance aux autorités de la santé ? La réaction du Dr Bonnier-Viger : « Fluoration : Distiller le doute dans les esprits » a suscité de nombreux commentaires sur le site du Devoir.

En lisant les insultes du Dr Bonnier-Viger à l'égard de l'une des personnes qui connaît le mieux le dossier de la fluoration, j'ai relevé de nombreuses attaques personnelles qui ont été distillées ici et là par plusieurs partisans de la fluoration du MSSS et des DSP ainsi que par quelques journalistes.

Les citoyens qui s'intéressent à leur santé bucco-dentaire ne seraient pour eux que des « anecdotistes, alarmistes, harceleurs, dogmatistes, idéologistes, puristes mal informés, menteurs, banalisateurs, distilleurs de mensonges, militantistes, non-scientifiques, cachotiers, minoritaires, sous-minoritaires, marginaux, conspirationistes fluorés, déformateurs de la vérité, non-imputables, épouvantails à sorcières, berneurs, susciteurs-semeurs de doute et de crainte, lobbyistes fabriquant de doute, désinformateurs, démagogues, ignorants illuminés, nuiseurs publics, trompeurs, membres de groupes de pression qui vitupèrent sur la place publique avec une hargne bruyante...», bref des «Lapins crétins»...

Ayant été victime moi-même de ce genre d'insultes, je trouve que le jugement diffamatoire du Dr Bonnier-Viger n'a pas sa place dans le débat citoyen. Quand il prétend qu'il y a consensus scientifique sur la question, il n'a certainement pas fouillé suffisamment toutes les sources d'informations pour arriver à cette allégation ostentatoire. Quand il ressasse le rendement économique de ce traitement médical coercitif, il n'a certainement pas pris connaissance de la toute dernière étude américaine (2014) des chercheurs Ko L. et Thiessen KM qui ont élaboré une critique sévère des récentes évaluations économiques de la fluoration de l'eau potable.

Le Médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive devrait plutôt mettre ses énergies à tenter de répondre adéquatement et de façon crédible aux très nombreuses questions qui ont été adressées aux autorités médicales et politiques qui les ont rejetées du revers de la main.

Quand on ne peut pas ou qu'on ne sait pas faire face à la controverse des mantras déclinés régulièrement par les tenants de la fluoration, on s'attaque aux messagers.

...

Les citoyens méritent mieux que cette piètre tactique !

Devant toutes les controverses scientifiques, éthiques, légales et économiques de cette saga, les citoyens ne sont pas des lobbyistes anti-fluor semant l'inquiétude dans l'esprit des citoyens, nous sommes les citoyens inquiets.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter